La vedette canadienne de tennis Eugenie Bouchard ne sera pas de la grande finale des Internationaux de France puisqu’elle s’est finalement inclinée jeudi devant Maria Sharapova 4-6, 7-5, 6-1.

Malgré la défaite, Bouchard a tout de même réussi à envoyer un message clair au tennis féminin, celui d’être une véritable menace pour les joueuse élites. La Québécoise avait remporté un tournoi en Allemagne avant d’enfiler cinq victoires à Roland-Garros.

Grâce à ces performances, l’athlète de 20 ans devrait se retrouver au 12e rang du classement de la WTA d’ici quelques jours. Il s’agirait d’un bond de quatre positions.

 

Bouchard avait amorcé les Internationaux de France en force remportant son match d’ouverture face à l’Israélienne Shahar Pe’er  6-0, 6-2.

L’Allemande Julia Görges s’est avérée une adversaire plus difficile à déloger au deuxième tour, mais la Canadienne a rapidement rectifié le tir en gagnant finalement le match 2-6, 6-2, 6-1.

Au troisième tour, Bouchard s’est offert une élimination expéditive de la Suédoise Johanna Larsson 7-5, 6-4

La domination de Bouchard 6-1, 6-2 face à Angelique Kerber aux huitièmes de finale en a impressionné plusieurs.

Eugenie Bouchard

Après être devenu la première Canadienne à atteindre les quarts de finale à Rolland-Garros depuis Helen Kelesi en 1989, Bouchard a encore une fois marqué l’histoire en battant l’Espagnole Carla Suarez Navarro  7-6 (7-4), 2-6, 7-5. L’athlète de Westmount peut également se vanter d’être la seule joueuse à avoir atteint les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem à deux reprises cette année.

Le prochain tournoi majeur est celui de Wimbledon où Bouchard avait subi l’élimination au troisième tour en 2013.

 

Enhanced by Zemanta