Les trois sœurs Dufour-Lapointe ont de quoi être énervées aujourd’hui. Elles prendront part ensemble à l’épreuve des bosses des Jeux olympiques d’hiver et médailles ou pas, elles écriront une page d’histoire. Les Jeux de Sotchi sont les premiers où les trois sœurs représenteront le Canada dans une épreuve individuelle des Jeux olympiques d’hiver. C’est sans compter que Justine, Chloé et Maxime forment l’équipe de bosseuses la plus forte à se présenter aux Jeux. Elles sont toutes les trois dans le top 5.

 Ce n’est pas une rivalité fraternelle ordinaire. Les souvenirs des après-midi passés à jouer à Mario Kart dans le salon sont soudainement moins intenses. Même quand les manettes volaient bas. Leur joie est palpable et les sœurs ont des sourires contagieux. On voit qu’elles se passionnent pour le ski et qu’elles sont plus que fières de porter les couleurs du Canada aux Jeux olympiques.

Selon Maxime, l’aînée à 24 ans, « l’équipe canadienne est tellement forte et plusieurs autres skieuses auraient pu faire partie de l’équipe. Nous sommes vraiment fières de faire partie d’une aussi bonne équipe et nous voulons représenter le Canada du mieux que nous pouvons pour que les Canadiens soient fiers de nous. Je me sens vraiment privilégiée d’avoir été choisie. »

Si on se fie aux résultats, il s’en est fallu de peu pour que Maxime ne soit pas de l’équipe. Il lui a fallu attendre le dernier arrêt de la Coupe du monde qui avait lieu la veille de l’annonce officielle de l’équipe pour obtenir son laissez-passer pour les Jeux. Les Jeux de Sotchi seront ses premiers. Chloé, la sœur du milieu, était la seule à s’être qualifiée en 2010 et pourra faire profiter ses sœurs de son expérience. « J’espère que ça aidera mes sœurs. Je sais par expérience que c’est un très gros événement et je serai là pour les calmer parce que ça peut être très stressant. Je suis vraiment contente que nous y allions ensemble. Les Dufour-Lapointe feront de leur mieux aux Jeux olympiques et le reste est entre les mains des juges. »

À 19 ans, Justine est la plus à l’aise devant les caméras. Elle a beaucoup appris de ses sœurs. C’est elle qui occupe le trône des sœurs Dufour-Lapointe, deuxième au classement de la Coupe du monde derrière la championne olympique en titre Hannah Kearney.

Pour Justine, vivre l’expérience olympique avec ses sœurs sera bénéfique pour leurs performances. « Quand on pense aux Jeux, on pense à soi. Au sommet, je ne serai pas tout seul, je serai avec mes deux sœurs et je suis super contente de les avoir avec moi. Nous serons ensemble pour nous pousser. C’est une compétition importante qui peut être très stressante, mais je pense que si nous nous serrons les coudes, nous serons plus fortes. »

Johanne Dufour était présente à la conférence de presse de Montréal où ses filles ont été nommées dans l’équipe. Elle a dit tout haut ce que tout le monde pensait tout bas : « Je ne veux même pas imaginer comment je me serais sentie si j’avais dû en laisser une à la maison. Heureusement, je n’aurai pas à y penser », s’est-elle réjouie.

« Il faut y croire. L’effort vient d’elles. Nous les avons soutenues, mais ce sont elles qui ont fait leur chemin », dit-elle en parlant du parcours olympique de ses filles.

 La route s’achève et c’est enfin l’heure des Jeux de 2014 à Sotchi. Le but de l’équipe de sœurs est simple : « Quand nous entendrons 3-2-1 go, nous voulons faire la meilleure descente de notre vie, franchir le fil d’arriver et être contente de ce que nous avons fait », affirme Maxime.

[tweet https://twitter.com/Olympics/status/429980664482381826/]

QUI
Maxime, Chloé et Justine Dufour-Lapointe

QUOI
Bosses féminines

QUAND
Premier tour de qualification le jeudi 6 février à 9 h HNE / 6 h HNP
Deuxième tour de qualification et finales le samedi 8 février à 9 h HNE / 6 h HNP