Le corps des athlètes olympiques est sculptural et réglé au quart de tour. On y trouve aussi parfois une bonne dose d’encre.

Voici quelques olympiens qui n’ont pas peur des aiguilles.

Kaillie Humphries

La championne olympique de bobsleigh ne montre pas beaucoup de peau sur la piste, mais sous sa combinaison, l’athlète de 28 ans cache une véritable galerie d’art. Photos: @BobsledKaillie humphries_tattoo_desert humphries_tattoo_dad_1_square humphries_tattoo_family_square humphries_tattoo_dad_1340

Sebastien Toutant

Quelques tatouages ornent les bras du champion des X-Games au style décontracté Sebastien Toutant.

Sebastien Toutant Sebastien Toutant

Roz Groenewoud

La skieuse professionnelle et espoir des Jeux olympiques dit détester les injections, mais elle n’était pas contre un petit tour sur la chaise du tatoueur.

View this post on Instagram

Coconuts in #fiji a few weeks ago #macheteskills

A post shared by Roz Groenewoud (@rozgroenewoud) on

Brent Hayden

Le nageur médaillé de bronze Brent Hayden a plusieurs tatouages. Il nous raconte l’histoire derrière certains d’entre eux :

« Ma manche représente une scène du rivage de la Colombie-Britannique avec son ciel, ses montagnes, ses arbres, son littoral rocheux et l’océan. C’est pour me rappeler d’où je viens. »

« J’ai trois étoiles et des nuages menaçants tatoués sur les côtes. Quand je me suis fait tatouer, les étoiles représentaient la lutte entre la tête, le corps et l’âme en karaté Isshin Ryu. C’était aussi une façon de me souvenir de mon sensei décédé peu de temps auparavant. Maintenant que ma carrière de nageur est terminée, les trois étoiles ont pris une nouvelle signification. Trois Jeux olympiques, la médaille de bronze qui a conclu ma carrière et le fait que 3 a toujours été mon chiffre chanceux. »

OLY COC London 2012

Charles Hamelin

Le triple médaillé olympique Charles Hamelin a immortalisé son interprétation des anneaux olympiques.