Biographie :

Seul entraîneur à avoir guidé l’équipe canadienne aux Jeux olympiques d’hiver, au Championnat mondial de l’IIHF, au Championnat mondial junior de l’IIHF et au Championnat mondial des moins de 18 ans de l’IIHF, Pat Quinn a fait sentir son influence à tous les échelons du hockey canadien.

Lors des Jeux de 2002 à Salt Lake City, c’est à Pat Quinn qu’est revenue la tâche ardue de faire oublier la quatrième place des Jeux de 1998 à Nagano, malgré la présence des joueurs de la LNH pour la première fois. Après avoir récolté une victoire, un match nul et une défaite en manche préliminaire, le Canada l’a emporté 2-1 en quart de finale pour obtenir son laissez-passer pour la demi-finale. Le Canada a enchaîné avec une victoire facile de 7-1 contre le Bélarus, qui avait pris tout le monde par surprise. Lors de la finale contre le pays hôte, les États-Unis, les hommes de Pat Quinn ont mis fin à une disette de 50 ans en remportant la médaille d’or olympique grâce à une victoire de 5-2. Pat Quinn était de retour à la tête de l’équipe en 2006 à Turin où le Canada a terminé au septième rang.

L’apport de Pat Quinn au succès des équipes canadiennes de hockey sur la scène internationale ne se limite pas aux Jeux olympiques. En 2004, il était l’entraîneur de l’équipe canadienne gagnante de la Coupe du monde de hockey. Il était à la tête de l’équipe médaillée d’or du Championnat mondial des moins de 18 ans de l’IIHF en 2008 et de celle qui a remporté une cinquième victoire consécutive au Championnat mondial junior de l’IIHF l’année suivante. En 1996, Quinn a participé activement à l’ouverture du Centre de l’excellence de Hockey Canada à Vancouver.