TORONTO (19 octobre 2017) –  À la suite d’une rencontre de son conseil d’administration, la fin de semaine dernière, le Comité olympique canadien (COC) a une fois de plus demandé aujourd’hui au Comité international olympique (CIO) d’imposer des sanctions immédiates et significatives au Comité olympique russe (COR) ainsi qu’aux dirigeants sportifs et aux athlètes de Russie, conformément aux conclusions du Rapport McLaren sur le dopage systémique appuyé par l’État.

« Nous reconnaissons et nous applaudissons le travail réalisé par le CIO, notamment par les deux commissions présidées par Samuel Schmid et Denis Oswald, qui enquêtent sur cette question. Toutefois, le travail est fastidieux et nécessite du temps. Si les conclusions des commissions ne sont pas imminentes, nous demandons que des mesures provisoires soient adoptées, notamment des suspensions, afin de protéger l’intégrité des Jeux olympiques d’hiver qui démarrent dans seulement 112 jours », affirme Tricia Smith, présidente du COC. « Le Mouvement olympique repose sur le respect des règles. En appui au CIO, le COC est pleinement engagé à l’égard d’un sport propre et éthique et croit fermement qu’aucun pays, aucun sport, ni aucune personne impliqués dans le dopage n’ont leur place dans le Mouvement olympique. Ces types d’actions minent les principes fondateurs du Mouvement olympique. Nous invitons donc la direction du CIO à adopter ces mesures afin de garantir l’intégrité du sport international. »

« Comme organisme qui demeure engagé dans les efforts internationaux en matière d’antidopage et de promotion du sport propre, le COC se joint à Richard Pound, Richard McLaren, Beckie Scott et au concert de voix importantes en provenance du Canada et de partout dans le monde dans le combat pour un sport propre et éthique », a ajouté Chris Overholt, chef de la direction et secrétaire général du COC. « Le sport peut maintenir son intégrité quand tout le monde respecte les mêmes règles, ce qui ne peut arriver quand certaines nations s’engagent dans des pratiques flagrantes de dopage appuyé par l’État. Il ne peut pas y avoir d’écart à ce principe. »

Le COC est d’avis que le CIO, tous les comités nationaux olympiques et toutes les fédérations internationales doivent envoyer un message percutant au monde entier : c’est le début d’une nouvelle ère pour le sport international qui sera ancrée dans des pratiques propres et durables.

Symposium sur le sport éthique

Dans son désir de servir de catalyseur pour un changement positif visant un sport propre, de même que pour favoriser une discussion plus vaste sur l’antidopage, le COC tiendra un Symposium sur le sport éthique, le 24 novembre 2017, à Calgary. Les nations du Mouvement olympique et du monde entier sont invitées à s’y joindre et à participer à cette importante discussion.

« Nous invitons les nations olympiques qui désirent se joindre à cette conversation à participer au Symposium sur le sport éthique à Calgary. Nous devons chercher des solutions constructives à ces problèmes », a indiqué M. Overholt.

Ce symposium réunira des leaders internationaux en matière de sport propre et d’antidopage et permettra de jeter les bases d’une intervention concertée afin de défendre et de promouvoir un sport propre et éthique.

-30-

CONTACTS MÉDIAS

Josh Su, coordonnateur, Communications
Tél. : 416 324-4303 / Cell. : 647 464-4060
Courriel : jsu@olympique.ca

Photi Sotiropoulos, directeur, Communications et relations médiatiques
Tél. : 416 324-4298 / Cell. : 416 476-9174
Courriel : psotiropoulos@olympique.ca