Robert Bédard a été le joueur canadien de tennis le mieux classé en simple pour la majeure partie des années 1950 et le début des années 1960.

Le Canadien Robert Bédard a remporté la médaille d’argent en simple aux Jeux panaméricains de 1959 à Chicago. Il a été champion en simple de l’Omnium canadien à trois occasions (1955, 1957 et 1958), champion en double (1955, 1957 et 1959 avec Don Fontana) et il a remporté le titre en double mixte en 1959 (avec Mariette Laframboise). De 1953 à 1961 et en 1967, Bédard a été membre de l’équipe canadienne qui a disputé le tournoi de la Coupe Davis et a affiché un dossier en carrière de 11-22 (8-15 en simple et 3-7 en double). Le meilleur résultat de Bédard dans un tournoi du Grand chelem a d’accéder aux seizièmes de finale à Roland Garros et à Wimbledon (1954) et quatre fois aux Internationaux des États-Unis de Forest Hills (1955, 1956, 1959 et 1961).

Pendant 11 années consécutives, soit de 1955 à 1965, Bédard a été le joueur canadien le mieux classé en simple et a été invaincu dans 216 matchs consécutifs. Au cours de cette décennie, il n’a perdu qu’une fois face à un compatriote canadien, soit Reider Getz aux Championnats du Québec en 1964. De 1952 à 1970, il n’a jamais été classé plus bas que troisième au pays et il a été numéro un au Québec en 1953.

Bédard a fréquenté l’Université de la Californie à Los Angeles (UCLA) avec une bourse de tennis pour l’année scolaire 1952-1953. Il est resté actif dans le tennis comme joueur senior, jouant en double avec son fils Peter, et est devenu le champion canadien en simple chez les plus de 75 ans. Bédard a agi comme président de Tennis Québec de 1967 à 1970, vice-président de Tennis Canada de 1973 à 1977 et a été commentateur à la télévision en 1967-1968. Marié à Ann, Bédard a été professeur à la l’École collégiale Bishop’s de Sherbrooke au Québec, et il s’est joint au St. Andrew’s College à Aurora, en Ontario, en 1971. Il est devenu directeur d’école en 1981.

Bédard a reçu la Médaille du jubilé de la Reine en 1977. Il est membre du Temple de la renommée du Séminaire de Sherbrooke, du Temple de la renommée du Loyola College et du Temple de la renommée de la Coupe Rogers. Bédard a été intronisé au Temple de la renommée du tennis canadien en au Panthéon du sport québécois en 1991, du Panthéon des sports canadiens en 1996 et au Temple de la renommée des sports d’Aurora en 2013 (comme tout premier intronisé).