Surnommée la « Lady badminton du Canada », Marjory Shedd a été une joueuse de badminton de renommée mondiale du début des années 1950 aux années 1970.

La Canadienne Marjory Shedd a remporté son premier titre des Championnats canadiens de badminton en 1953. Elle a ensuite dominé son sport pendant plus de 20 ans, remportant 44 titres provinciaux et 23 titres nationaux (six en simple, 12 en double et cinq en double mixte), dont quatre triples couronnes nationales et quelques championnats de l’Open du Canada entre 1953 et 1972.

Dans les années 1950, la grande gauchère du Club Carleton de Toronto a été l’une des rares femmes à battre la légende américaine Margaret Varner en simple. Elle a atteint deux fois les demi-finales en simple féminin aux Championnats d’Angleterre (considérés comme les Championnats du monde non officiels à l’époque). Shedd a représenté le Canada dans six éditions du tournoi de la Coupe Uber, dont la première édition internationale féminine en 1956-1957, et elle a participé aux Jeux du Commonwealth de 1970. Athlète complète, Shedd a été membre de deux équipes championnes du Canada au basketball et de quelques équipes nationales de volleyball, jouant pour Équipe Canada en volleyball aux Jeux panaméricains 1967.

Une fois sa carrière de joueuse terminée, Shedd a été entraîneure de l’équipe de volleyball de l’Université de Toronto de 1964 à 1974 et de l’équipe de badminton de 1973 à 1991. Au cours de ses 28 années comme entraîneure chez les Varsity Blues, elle a mis la main sur sept médailles d’or de la ligue en volleyball et 13 médailles de l’Ontario en badminton (cinq d’or, sept d’argent). Shedd a aussi été instructrice de raquette dans le programme Lifestrides de l’école d’éducation physique et de la santé.

Shedd a été intronisée au Panthéon des sports canadiens en 1970, au Temple de la renommée olympique du Canada en 1976 et au Temple de la renommée de l’Université de Toronto en 2007.