Le Canadien Jean-Marc Rozon a été un pionnier du ski acrobatique olympique, lui qui a remporté l’épreuve de saut acrobatique alors que le sport était en démonstration aux Jeux olympiques d’hiver de 1988 à Calgary.

Reconnu comme le fondateur et le chef de file de la reconnue « Québec Air Force », Jean-Marc Rozon, en compagnie de ses partenaires de ski acrobatique du Québec, ont dominé le circuit de la Coupe du monde dans les années 1980, domination qui s’est accentuée quand le sport a obtenu le statut de sport en démonstration aux Jeux d’hiver de Calgary en 1988, là où il a remporté la compétition de saut acrobatique.

À titre de membre de l’équipe canadienne de ski acrobatique de 1980 à 1983 et de 1986 à 1991, Rozon a remporté à deux reprises le circuit de la Coupe du monde de sauts (1987 et 1988). Il a participé à 50 événements de la FIS, terminant à 25 reprises sur le podium (13 premières places, neuf deuxièmes places et trois troisièmes places) et a été parmi les 10 meilleurs à 39 occasions. À l’échelle nationale, Rozon a été décoré de la médaille d’or des sauts en 1987 et de la médaille de bronze en 1988. Contributeur important dans le développement des rampes d’eau utilisées pour l’entraînement estival, Rozon a appris tous ses sauts dans la rivière Magog, ayant reproduit à la main une mini-rampe en bois avec sa scie et une équerre. Il a aussi été entraîneur des équipes de la Norvège et de la Suède en préparation des Jeux d’hiver de Salt Lake City en 2002.

Rozon a été intronisé au Temple de la renommée du ski canadien en 1997 et au Temple de la renommée olympique du Canada en 1998.