L’archère canadienne Dorothy Lidstone a connu son plus grand succès international en remportant les Championnats du monde de 1969. Elle n’a pu participer aux Jeux olympiques de Munich en 1972 en raison d’un conflit d’horaire avec son emploi.

L’archère canadienne Dorothy Lidstone (née Wagar) a connu son plus grand succès international en remportant les Championnats du monde de tir à l’arc en 1969 à Valley Forge, en Pennsylvanie malgré les conditions éreintantes causées par de grands vents et des températures élevées. En route vers son titre mondial, elle a écrasé le record du monde par 110 points, marquant 2361 points sur une possibilité de 2800 points, finissant 10 points devant la deuxième place. Son succès a aussi mené les Canadiennes à une deuxième place par équipes. Lidstone n’a pu participer aux Jeux de Munich 1972 puisqu’elle n’a pu assister à un camp d’entraînement préparatoire obligatoire en raison de son emploi dans une boulangerie d’un magasin à rayons de Vancouver.

En plus de son titre mondial en 1969, Lidstone a représenté le Canada aux Championnats du monde de 1965 et de 1971 (15e en 1971). Triple championne canadienne (1969, 1970 et 1971), Lidstone a décroché trois titres provinciaux de la Colombie-Britannique (1966, 1973 et 1975) et quatre titres de la région Pacifique Nord-Ouest. Elle a pris le deuxième rang au tournoi de la Coupe Ambassador en 1969, une compétition prestigieuse seulement ouverte aux trois meilleurs archers hommes et femmes du Canada et des États-Unis.

Lidstone a grandi dans l’Alberta rurale où elle a joué au basketball, au tennis, au badminton et au softball sans s’apercevoir qu’elle affûtait sa coordination œil-main pour une carrière compétitive en tir à l’arc. Elle a reçu son premier arc de sa mère et, en 1962, elle s’est jointe à un club de tir à l’arc avec son mari. Après de piètres performances aux Championnats du monde de 1965, elle a commencé à s’entraîner sérieusement, ayant comme but d’améliorer sa santé et sa forme physique.

Le tir à l’arc est demeuré une partie importante de la vie de Lidstone après sa retraite de la compétition en 1975, puisqu’elle a lancé une entreprise de fabrication d’arcs. Elle a été reconnue en 1969 quand elle a reçu les prix d’Athlète de l’année de la Colombie-Britannique et Athlète de l’année senior de la Colombie-Britannique. Lidstone a été intronisée au Panthéon des sports canadiens en 1970, et au Temple de la renommée olympique du Canada ainsi qu’au Temple de la renommée des sports de la région North Shore en 1971.