Membre de la légendaire « Québec Air Force », Alain Laroche était si polyvalent comme skieur acrobatique qu’il a participé à des épreuves de la Coupe du monde dans trois disciplines.

Pionnier du ski acrobatique, le Canadien Alain Laroche a été sur le circuit de la Coupe du monde pendant huit ans à partir de 1982. Si polyvalent, il a concouru aux plus hauts niveaux dans les trois disciplines de la Fédération internationale de ski (FIS); en saut (71 épreuves), en bosses (65 épreuves) et en ballet (63 épreuves) pour un total de 199 compétitions. Laroche a remporté 21 victoires en Coupe du monde (19 en combiné, deux en saut) et il a accumulé 58 podiums du combiné en Coupe du monde, ce qui l’a placé parmi les trois premières places du classement mondial 39 fois. Son pire résultat a été une huitième position. Individuellement, sur le circuit de la Coupe du monde, il a réussi 96 résultats parmi les 10 meilleurs (59 en saut, sept en bosses et 31 en ballet). Sur la scène nationale, Laroche a été champion canadien des bosses (1983 et 1984), du ballet (1984) et du combiné (1983 et 1984). Il a aussi fini deuxième aux sauts (1983 et 1984) et au combiné (1987 et 1988).

La famille Laroche est très célèbre dans le monde du ski. Il est le frère de Dominique Laroche, de Philippe Laroche (champion olympique des sauts aux Jeux d’Albertville en 1992) et d’Yves Laroche (frères qui ont dominé la discipline des sauts dans les années 1980 et 1990) et de la skieuse alpine Lucie Laroche (aux Jeux de Calgary en 1988).

Laroche a été le récipiendaire du prix de l’Excellence sportive en 1982 et a été nommé Athlète de l’année de la Fédération québécoise de ski en 1983. Il a été intronisé au Temple de la renommée olympique canadien en 1987 et au Temple de la renommée canadien du ski en 1999.