Bell Canada est un partisan de longue date d’Équipe Canada et du sport amateur à travers le pays. En tant que Grand partenaire national du Comité olympique canadien, Bell s’engage à soutenir les athlètes par le biais de divers programmes, tels que le programme Athlètes branchés de Bell, le Club olympique canadien présenté par Bell, et les initiatives Bell Cause pour la cause.

Le programme Athlètes branchés de Bell a été créé en 1997 dans le but de faciliter le parcours des athlètes canadiens vers le podium, en aidant les athlètes à rester en contact avec les membres de leur famille et leurs amis alors qu’ils représentent le Canada sur la scène internationale. Dans le cadre du programme Athlètes branchés de Bell, les athlètes de l’équipe nationale reçoivent un téléphone intelligent gratuit ainsi qu’un plan tarifaire mensuel gratuit, tant au Canada qu’aux États-Unis, conçu pour leur horaire chargé d’entraînement et de compétition. Le programme Athlètes branchés de Bell a aidé plus de 35 000 athlètes depuis sa création et 1 300 athlètes du COC et du CPC bénéficient actuellement du programme.

Lancé en 2016, le Club olympique canadien présenté par Bell, est une communauté accessible sur toutes les plateformes qui offre aux partisans d’Équipe Canada l’occasion de communiquer avec des athlètes, d’accéder à du contenu exclusif, de participer à des concours, de recevoir des mises à jour par courriel de l’Équipe olympique canadienne et d’obtenir des récompenses. Inscrivez-vous gratuitement ici.

Équipe Canada et Bell ont uni leurs efforts pour soutenir la Journée Bell Cause pour la cause, une initiative de sensibilisation aux problèmes de santé mentale à l’échelle nationale. Des athlètes canadiens se joignent à la conversation en utilisant leur voix pour réduire les préjugés et se soutiennent mutuellement en partageant des histoires de difficultés personnelles. En 2019, Équipe Canada et Bell ont raconté l’histoire de François Imbeau-Dulac, Olympien en plongeon en 2012. François a fait face à des problèmes d’image corporelle et a développé un trouble de l’alimentation avant ses débuts aux Jeux olympiques en 2012. Visionnez cette vidéo pour en apprendre davantage sur son histoire.