Après avoir réussi un parcours sans faille au Championnat mondial de hockey junior, Équipe Canada a obtenu l’argent après s’être incliné 2-0 en finale contre les États-Unis.

Ce classique Canada – États-Unis a donné lieu à un duel défensif où les meilleurs joueurs américains ont su faire la différence. Parfaite jusqu’en finale et jamais vraiment menacée au cours du tournoi, la formation canadienne n’a pu reproduire cette performance face à son test le plus redoutable de la compétition.

Le premières minutes de cette finale nous ont montré que son issue se jouerait à peu de chose alors que les joueurs des deux équipes adoptaient un jeu très serré et discipliné.

Ce sont les Américains qui ont profité d’une première brèche dans le camp canadien à 13:25 de la première période. Alex Turcotte a ouvert la marque en redirigeant habilement un tir de la ligne bleue derrière le gardien Devon Levi.

Le premier trio américain formé de Turcotte, Trevor Zegras et Arthur Kaliyev a contrôlé le disque en territoire ennemi pendant près d’une minute complète avant de briser la glace et mettre fin à la séquence de 148 minutes consécutives sans accorder de but de Levi.

Pour la première fois du tournoi, le Canada accordait un but à égalité numérique et pour la première fois du tournoi, il tirait de l’arrière au pointage. À ce moment, la question qui était sur toutes les lèvres : comment le Canada allait-il réagir dans ce contexte ?

Le réponse est venue assez rapidement. Les États-Unis ont pris l’ascendant sur leur adversaire à partir de ce moment, contrôlant la rondelle et menaçant continuellement le filet canadien.

Cet emprise s’est concrétisé dès la 32e seconde de jeu en deuxième période lorsque le premier trio américain faisait encore des siennes. Trevor Zegras a surpris le gardien canadien de l’arrière du filet suite à un retour de la bande pour inscrire son 18e point de la compétition. Ce but a donné encore plus d’aplomb aux États-Unis qui ont dominé les minutes suivantes.

La troupe d’André Tourigny avait besoin d’un électrochoc. L’entraîneur canadien a donc procédé à des changements de trio qui ont insufflé une dose d’énergie aux joueurs canadiens à mi-chemin de l’engagement. Bien que le Canada a créé d’excellentes occasions de marquer, celles-ci ont été bloquées par le gardien Spencer Knight ou le poteau américain. Si bien que le score était toujours 2-0 après 40 minutes de jeu et la tâche s’annonçait ardue pour Équipe Canada en troisième.

Le Canada a tout tenté au dernier vingt, sans réussir à s’inscrire à la marque. Les États-Unis ont fermé le jeu et appliqué un jeu physique pour compliquer la tâche des joueurs canadiens. De son côté, Knight fermait la porte au moment opportun.

Ce dernier avait été retiré lors du premier match de son équipe dans une défaite contre la Russie. Il a rebondi de belle façon en remportant tous ses départs suivants jusqu’au titre. Les meilleurs joueurs américains dont Knight auront eu le dessus dans cette finale.

Équipe Canada aura tout de même réussi un parcours remarquable au Mondial Junior, avec une unique défaite contre son plus grand rival, l’équipe américaine.