En pleins préparatifs pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, les athlètes ne sont pas seulement intéressés par leur performance sportive.

Que ce soit pour la nourriture, la culture ou simplement l’occasion de visiter un nouveau pays, les espoirs olympiques d’Équipe Canada ont hâte de mettre les pieds au Japon l’été prochain.

La bouffe

Si manger était un sport olympique, on est certain que quelques athlètes d’Équipe Canada remporteraient l’or.

Le Japon est connu pour ses ramens et ses sushis, mais il s’agit aussi du paradis de la nourriture à petit prix en vente dans les dépanneurs de coins de rue et même de l’expérience de partager son café avec un hibou. Peu importe de quoi il s’agit, ces athlètes sont prêts à essayer (presque) tout.

Victoria Hayward (Softball)

« J’ai l’impression qu’il est très facile comme étranger de partir et de se sentir chez soi une fois que vous comprenez la nourriture locale. J’aime me prendre un bon bol de ramen. Les ramen, c’est ça qui compte, aucun doute là-dessus. »

Jérémy Chartier (Trampoline)

« On est allés dans un café pendant 30 minutes où il y avait des petits cochons. Il y en avait aussi un avec des hiboux…  Ça donne un sentiment d’émerveillement que tu ne trouveras jamais [au Canada], parce que tu ne savais même pas que ça existait. Je crois que c’est ce que je préfère du Japon : il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir. »

Drew Mechielsen (BMX)

« J’aime les ramen. C’était génial… Je ne suis pas vraiment un grand mangeur de sushis, mais les ramen étaient vraiment fantastiques. La culture y est aussi géniale. Visiter les temples et le district d’Asakusa était vraiment cool. C’était magnifique. »

View this post on Instagram

My trip to Tokyo was a learning experience, it wasn’t how I had the trip planned out in my head but sometimes things go differently than expected and that’s okay. 🇯🇵 • Now I am back home with some time to reflect as my 2019 season has officially come to an end. It’s a little earlier than originally planned but sometimes you just have to do what’s good for the mind & put expectations aside. This year was one of the hardest and best yet. So much travel and racing, new experiences and new places. It’s amazing to think of all the new places I went, just this year because of my bike, I’m so thankful for that. Thank you to every person who supports me, the network of people behind me is incredible, so thank you to each and everyone one of you for helping me through this season. 🚲💗 Now, I’m going to sleep, catch up on some pie, do yoga & go to the pumpkin patch ✌🏼🎃😴 #bmx #girlswhoride #vacationtime #travel • 📷- @navadanet

A post shared by Drew Mechielsen (@drewmechielsen) on

Lois Betteridge (Canoë-kayak – Slalom)

« Ils font tellement de sortes d’œufs différents…Vous pouvez manger ces œufs bouillis dans de la sauce soja et du vinaigre, et c’est incroyable. Ce sont des œufs parfaitement bouillis, moyennement bouillis, alors tu as un jaune foncé et coulant et wow, j’adore ces œufs. »

 

Culture

Des bonsaïs aux coins de rues animés, sans oublier l’architecture incroyable, ces athlètes ne sont pas seulement emballés de représenter le Canada, mais aussi de pouvoir être submergés dans un autre pays que le leur.

Danielle Lappage (Lutte)

« Je crois que c’est un des endroits les plus géniaux où je suis allée, car c’est tellement différent de partout ailleurs. La culture, les bâtiments, les gens. Tout est si différent de l’Europe ou de l’Amérique du Nord… L’accumulation de tout ça rend l’endroit incroyable à mes yeux. »

Adam Froese (Hockey sur gazon)

« Tout a commencé quand j’ai regardé la série télé Suits et le personnage de Louis Litt quand il prend ses ciseaux et coupe un peu son bonsaï, tout en le vaporisant avec sa bouteille d’eau. Tout cela semble si paisible. Quand nous sommes allés au Japon cette année et que j’ai eu l’occasion de voir de vrais bonsaïs, j’ai trouvé ça tellement cool. »

Ana Padurariu (Gymnastique artistique)

« Je suis allée à Yokohama, puis à Tokyo cette année (2019) pendant la saison des fleurs de cerisier, donc c’était magnifique. C’est aussi tellement propre, les gens sont tellement gentils et la nourriture est tellement bonne. »

David Carter (Hockey sur gazon)

« Les gens sont incroyablement gentils et sont si fiers de leur culture et heureux de la montrer aux gens et aux touristes… ils font tout ce qu’ils peuvent pour vous la partager. »

Les Japonais

Les Canadiens ont toujours été reconnus pour leur politesse, leur accueil et leur amabilité. Pour ces athlètes, ces mêmes qualités s’appliquent au peuple japonais.

Evan Dunfee (Athlétisme)

« J’ai eu l’occasion de m’entraîner avec plusieurs Japonais en Australie chaque année et je peux témoigner du respect et du travail acharné dont ils font preuve. Ils font toujours les choses avec un sourire au visage. Ils sortent s’entraîner de façon très organisée, pratiquement dans un style militaire par groupes de deux. Cependant, ils sont aussi capables de rire et de faire des blagues… Ils possèdent une approche amusante de la vie. C’est agréable à voir. »

Crispin Duenas (Tir à l’arc)

« La manière dont les gens se présentent au Japon est simplement toujours respectueuse. Même dans le métro, vous ne pouvez pas parler au téléphone, car les wagons sont censés être silencieux. Cela ouvre les yeux et fait réaliser à quoi ressemblerait le monde si les gens étaient un peu plus respectueux et gentils. »

View this post on Instagram

My experience here in Tokyo has come to a close for this year and what better way to spend my last night than with my good friend Takaharu Furukawa and the Japanese men’s team. He took me to have food that his city (Osaka) is known for: the balls contain octopus and ginger, and everything else was various fried food (pork, beef, yam, liver, quail eggs, ginger, roe). These would not be foods that I would think are Japanese, but it was definitely a great experience, especially when the servers made us role dice when we ordered high ball drinks: a pair gets you a free drink, and even number gets you a discount of 50%, and an odd number gets you a double-sized drink at double the price. I hope I can return the favour if the Japanese team comes to Canada ☺️

A post shared by Crispin Duenas (@crispin_duenas) on

Jenn Salling (Softball)

« Les gens sont tellement accueillants et vous traitent comme s’ils étaient eux-mêmes les visiteurs. Vous savez, honnêtement, cela me fait penser au Canada. Des gens formidables, très accueillants et authentiques. »

De grandes attentes

Pour ces athlètes, les Jeux olympiques de Tokyo 2020 s’accompagnent d’un niveau supérieur d’enthousiasme, bien au-delà de la simple participation aux Jeux olympiques, puisqu’ils auront l’occasion de visiter le Japon pour la première fois.

Ces derniers sont plus que prêts à vivre l’expérience.

Derek Drouin (Athlétisme)

« Je vais simplement prendre en note plusieurs des conseils et des recommandations des gens et faire le tour ainsi, car je n’ai pas de grandes idées préconçues du pays. Je suis simplement enthousiaste de vivre l’expérience. »

Catherine Barrett (Natation artistique)

« J’ai entendu tellement de choses intéressantes. J’adore essayer de nouveaux aliments […] Je suis simplement emballée de (j’espère!) me retrouver dans l’atmosphère olympique et de voir à quel point tout le monde est excité de s’y retrouver aussi. »

Joseph Polossifakis (Escrime)

« On dit que la meilleure chose à faire est de visiter un marché de poissons. Il semble qu’il faut absolument essayer le poisson frais et je ne sais pas si cela va goûter différent, mais on dit que c’est le meilleur endroit où en manger. Alors pour être honnête, mes attentes sont très élevées.