Si 2019 semble vouloir sourire à quelqu’un, c’est bien à Bianca Andreescu. La joueuse de 18 ans a connu une semaine à tout casser en Nouvelle-Zélande, à la Classique ASB. Genie Bouchard, de son côté, a remporté son premier titre en double de la WTA au même tournoi. Retour sur une semaine flamboyante.

L’étoile montante, Bianca Andreescu

La semaine dernière, Andreescu occupait le 152e rang du classement de la WTA. Et aujourd’hui? Le 107e.

Ce bond de géant est peu étonnant. En quelques jours, elle s’est payé des victoires contre Caroline Wozniacki, première tête de série au tournoi et 3e joueuse mondiale, puis contre la légendaire Venus Williams, qui n’a plus assez d’une main pour compter ses titres de Grand Chelem. De quoi lui donner l’assurance nécessaire de l’emporter contre la Taïwanaise Hsieh Su-wei (28e) en demi-finale. Elle s’est finalement inclinée en finale face à l’Allemande Julia Görges.

« C’est incroyable, j’ai disputé mon meilleur tennis cette semaine. J’adore ces courts, j’aime tout le monde ici », a confié Andreescu en entrevue. On n’en doute pas!

Bianca Andreescu salue la foule à la Classique ASB, à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Photo : Tennis Channel/Twitter

Il est difficile de ne pas s’exciter et penser à l’année qui attend la Canadienne. En entrevue à Radio-Canada, Louis Borfiga, vice-président haute performance à Tennis Canada, a avoué qu’il s’attendait à ces résultats de la part d’Andreescu, mais peut-être plus tard dans l’année. Elle a subi plusieurs blessures l’an dernier, mais après des mois d’entraînement intenses pendant la saison morte, elle était prête pour une belle saison 2019.

On ignore ce qui attend Bianca Andreescu pour la suite, mais elle nous a donné le droit de rêver. Elle poursuit sa saison presque immédiatement aux Internationaux d’Australie, où elle jouera en tant que quatrième tête de série. Elle disputera son premier match contre Katie Swan, de la Grande-Bretagne.

Genie Bouchard frappe en double

Eugenie Bouchard a été arrêtée en quart de finale en simple par la même Julia Görges qui a eu raison d’Andreescu en finale. Par contre, cela ne l’a pas empêchée de se retrousser les manches en doubles avec sa partenaire Sonya Kenin, des États-Unis, et de remporter son premier titre en double dans un tournoi de la WTA.

De plus, certains analystes ont affirmé avoir retrouvé la Genie qui avait conquis le Canada et le monde il y a quelques années, bien en forme et en confiance. Elle a été constante, et ses gains en Nouvelle-Zélande lui ont permis de réintégrer le top 80 mondial en simple. Elle s’est aussi installée au 132e rang en double.

Bouchard ne sera pas du contingent canadien aux Internationaux d’Australie.