Jeudi soir, c’est la gymnaste artistique Emma Spence qui portera fièrement le drapeau canadien lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de la jeunesse de Buenos Aires.

L’athlète âgée de 15 ans et originaire de Cambridge, en Ontario, a marqué l’histoire avec sa médaille de bronze remportée à l’épreuve des sauts. Il s’agit de la première médaille d’Équipe Canada en gymnastique artistique à ces Jeux.

À LIRE: Emma Spence s’empare du bronze à l’épreuve des sauts

«Je suis très enthousiaste et honorée d’être la porte-drapeau pour cette magnifique équipe canadienne que j’ai été fière de représenter, a confié Spence. Les Jeux olympiques de la jeunesse ont été vraiment palpitants et amusants. C’est la meilleure façon de clôturer cette expérience!»

En plus de son résultat qui a conduit Spence à sa médaille de bronze, son engagement envers Équipe Canada a également fait en sorte que la gymnaste soit sélectionnée comme porte-drapeau. La Canadienne a activement participé aux programmes éducatifs pour promouvoir les valeurs olympiques et qui étaient un élément central des Jeux olympiques de la jeunesse. Emma Spence a aussi atteint la finale à l’exercice au sol et à la poutre. Elle s’est classée dixième au concours multiple, soit le meilleur résultat jamais obtenu à cette épreuve par Équipe Canada aux Jeux olympiques de la jeunesse.

À LIRE: Les étoiles montantes d’Équipe Canada remportent 11 médailles à Buenos Aires 2018

Équipe Canada reviendra de l’Argentine avec une récolte de 11 médailles (1 d’or, 3 d’argent et 7 de bronze) décrochées dans sept disciplines, rendant le Chef de mission Bruny Surin extrêmement fier.

«Félicitations à tous les athlètes, entraîneurs, membres du personnel et parents d’Équipe Canada qui ont rendu cette magnifique performance possible à Buenos Aires. Être sur place pour voir les succès de la prochaine génération d’Olympiens canadiens me remplit d’espoir pour l’avenir de la communauté sportive canadienne. J’ai hâte de voir tous les futurs succès qu’ils connaîtront à représenter le Canada!»