Les Jeux olympiques d’hiver de Beijing 2022 seront les plus égalitaires entre les hommes et les femmes de toute l’histoire olympique, alors que la nouvelle liste d’épreuves présentées à ces Jeux vient tout juste d’être dévoilée.

Jamais les athlètes féminins n’auront occupé une aussi grande place à des Jeux olympiques d’hiver. À Pyeongchang 2018, les femmes représentaient 41% des participants, tandis qu’à Beijing 2022, cette donnée passera à 45,44%.

Comment ce changement a-t-il pu voir le jour? Plusieurs disciplines ont simplement pris la décision d’augmenter le nombre de sportives pouvant se qualifier pour les Jeux. Dans certains cas, cela a mené à un meilleur équilibre entre le nombre d’hommes et de femmes pouvant représenter leur pays.

Il y a aussi quelques épreuves qui feront leur entrée olympique à Beijing 2022, portant le total à 109, soit sept de plus qu’à PyeongChang 2018, qui en comptait 102. En tout, 51 d’entre elles seront présentées chez les hommes, 46 chez les femmes et une douzaine d’épreuves mixtes feront également partie du nouveau programme.

Voici les changements apportés dans les différents sports:

Biathlon

Rosanna Crawford a réussi à terminer dans le Top 20 en poursuite 10 km avec une 19e place. LA PRESSE CANADIENNE/HO-COC/Vincent Ethier

L’égalité des genres avait déjà été atteinte dans ce sport et aucun changement ne sera apporté au programme, alors que cinq épreuves auront lieu autant chez les hommes que chez les femmes, en plus de la présentation du relais mixte.

Bobsleigh

Alysia Rissling et Heather Moyse, lors des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang.

En bobsleigh, on tente d’équilibrer en augmentant le nombre de femmes et en diminuant le nombre d’athlètes masculins. Dans les deux cas, deux épreuves seront présentées à Beijing, dont le bob à deux. Celle du bob à quatre ne sera offerte qu’aux hommes, éliminant ainsi la possibilité d’avoir une équipe mixte à la compétition. Les femmes pourront cependant prendre part à la nouvelle épreuve de monobob.

Skeleton

Mirela Rahneva effectue son premier départ des Jeux de PyeongChang. (AP Photo/Michael Sohn)

Mirela Rahneva effectue son premier départ des Jeux de PyeongChang. (AP Photo/Michael Sohn)

Avec un programme inchangé, où une épreuve a lieu chez les hommes et chez les femmes, la parité a maintenant sa place en skeleton avec autant de femmes que d’hommes qualifiés pour les Jeux.

Curling

Lawes et Morris aux Jeux de PyeongChang 2018. (Photo: Vincent Ethier/COC)

Le programme de curling sera identique à celui de Pyeongchang avec le tournoi masculin et celui féminin, en plus du retour du double mixte qui en était à ses débuts, en 2018.

Hockey sur glace

Marie-Philip Poulin (29) d’Équipe Canada en contrôle de la rondelle lors de la ronde préliminaire de hockey sur glace du groupe A, contre OAR le 11 février 2018 au centre de hockey de Kwandong.

En hockey sur glace, le plus gros changement se trouve du côté des femmes, elles qui verront leur tournoi passer de huit à dix équipes participantes. Celui des hommes comptera douze formations à nouveau.

Luge

Le programme restera le même, avec le simple masculin et féminin, les épreuves en double et le relais par équipes. Toutefois, le nombre d’athlètes féminins à pouvoir se qualifier sera plus élevé qu’aux Jeux olympiques précédents.

Patinage de vitesse sur longue piste

Le Canadien Ted-Jan Bloemen concourt à l’épreuve masculine du 5000 m de patinage de vitesse au jour 2 des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 à l’Ovale de Gangneung, en Corée du Sud, le 11 février 2018. (Photo : Vincent Ethier/COC)

Aucun changement n’a été apporté en patinage de vitesse sur longue piste, où sept épreuves seront présentées chez les hommes et chez les femmes. Cependant, pour la première fois, le nombre d’athlètes qualifiés pour chacune d’entre elles sera le même pour les deux genres.

Patinage de vitesse sur courte piste

De gauche à droite: Samuel Girard, Charle Cournoyer, Charles Hamelin et Pascal Dion célèbrent leur médaille de bronze au relais 5000 m à PyeongChang, le 22 février 2018. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

De gauche à droite: Samuel Girard, Charle Cournoyer, Charles Hamelin et Pascal Dion célèbrent leur médaille de bronze au relais 5000 m à PyeongChang, le 22 février 2018. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Une épreuve de relais mixte a été ajoutée au programme de patinage de vitesse sur courte piste, qui comptait quatre événements chez les hommes et chez les femmes, lors des Jeux de Pyeongchang. Il s’agit du premier changement apporté dans cette discipline depuis les Jeux de Salt Lake City, en 2002. Les formations du relais mixte par équipes compteront deux hommes et deux femmes pour chaque pays qualifié.

Patinage artistique

Meagan Duhamel et Eric Radford aux Jeux olympiques de PyeongChang.

Meagan Duhamel et Eric Radford aux Jeux olympiques de PyeongChang. LA PRESSE CANADIENNE/Paul Chiasson

Le programme en patinage artistique sera identique à celui de Pyeongchang 2018 avec les épreuves individuelles, celles en couples, par équipes ainsi que la danse sur glace.

Ski de fond

Le Canadien Alex Harvey à l’épreuve masculine de skiathlon de 15 km + 15 km durant les Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, en Corée du Sud, le 11 février 2018. (Photo : Vaughn Ridley/COC)

Il y aura encore six événements présentés chez les hommes et chez les femmes, mais la parité sera atteinte en ce qui concerne le nombre d’athlètes qualifiés en ski de fond.

Saut à ski

Taylor Henrich en action à l'épreuve de saut à ski, aux Jeux de Pyeongchang. (Photo par Vincent Ethier/COC)

Taylor Henrich en action à l’épreuve de saut à ski, aux Jeux de Pyeongchang. (Photo par Vincent Ethier/COC)

En plus des trois épreuves masculines et féminines, une compétition par équipes mixtes aura maintenant sa place sur le programme de saut à ski.

Combiné nordique

Le combiné nordique demeurera le seul sport olympique d’hiver ne comptant que sur des athlètes masculins à Beijing 2022 avec trois épreuves.

Ski alpin

Laurence St-Germain skie à son premier essai de l'épreuve du slalom aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en 2018. AP Photo/Jae C. hong

Laurence St-Germain skie à son premier essai de l’épreuve du slalom aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en 2018. AP Photo/Jae C. hong

Jusqu’à maintenant, les skieurs prendront part aux onze épreuves présentées à Pyeongchang 2018, alors que la Fédération internationale de ski se questionne toujours sur des changements techniques qui pourraient être apportés à l’épreuve du combiné alpin. Pour la première fois, il y aura autant de femmes que d’hommes qui participeront aux Jeux en ski alpin.

Ski acrobatique

Lewis Irving s’entraîne aux Jeux de Pyeongchang, en 2018. LA PRESSE CANADIENNE/Jonathan Hayward

Voici le sport comprenant le plus de changements. Non seulement le big air sera présenté chez les hommes et les femmes, il y aura l’ajout d’une épreuve mixte par équipes. Ici aussi, le nombre d’athlètes masculins et féminins sera identique au cours des prochains Jeux.

Snowboard

Kevin Hill en action pendant l'épreuve de snowboard cross aux Jeux olympiques de PyeongChang, le 15 février 2018. (Photo Vincent Ethier/COC)

Kevin Hill en action pendant l’épreuve de snowboard cross aux Jeux olympiques de PyeongChang, le 15 février 2018. (Photo Vincent Ethier/COC)

Une épreuve mixte par équipes sera ajoutée au programme de snowboard, qui comptait déjà cinq événements chez les deux genres. Autre première, les femmes seront aussi nombreuses que les hommes dans cette discipline.