La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de PyeongChang 2018 a été à la hauteur des énormes – comme d’habitude – attentes internationales. Voici un résumé de ce spectacle grandiose en six temps.

1. Le début du voyage dans le temps

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée sous le thème de la paix. En introduction, des enfants partent pour un grand voyage dans le temps, vers un monde où les animaux et les personnes vivent en harmonie. On suivra leur voyage pendant le spectacle. Bien sûr, tout a commencé avec une myriade de feux d’artifices, dignes des feux de La Ronde… Puissance 100.

2. L’entrée des enfants avec le Tigre Blanc

Les enfants font leur entrée dans leur stade olympique accompagnés du Tigre Blanc, grand symbole de la Corée du Sud. Le tigre les guidera dans le Monde de la paix, qu’il garde avec le Dragon Bleu, l’Oiseau Vermillon et la Tortue Noire.

3. Le drapeau coréen

Le drapeau coréen, appelé le Taegeukgi (le taegeuk est le symbole central du drapeau représentant le yin et le yang), est présenté en danse et en percussions. Le centre du stade est d’abord illuminé de projections rappelant le cosmos, puis les danseurs et musiciens prennent le plancher vêtus de magnifiques costumes noirs et blancs. Ces costumes changent tout à coup de couleur, se teintant de rouge et de bleu, pour former le Teageukgi. Même le public est devenu un orchestre, chaque spectateur s’étant fait remettre une tambourine à son arrivée au stade. On n’a jamais vu au si gros band!

4. Le défilé des nations

Si on a une (petite, très petite…) préférence pour Équipe Canada, le défilé des nations est tout de même un moment débordant de fierté et de joie pour tous les athlètes de partout dans le monde, toujours aussi réjouissant à regarder. Si quelqu’un en était inquiet, nos porte-drapeaux canadiens Tessa Virtue et Scott Moir ont fait excellente figure en menant leur délégation autour du stade olympique!

Le défilé des nations a aussi été l’occasion pour les deux Corées de faire front commun pour la première fois. Menée par deux porte-drapeaux, un de chaque Corée, la délégation est entrée dans le stade tout sourire.

Tessa Virtue and Scott Moir portent le drapeau du Canada à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, le 9 février 2018. (AP Photo/Michael Sohn)

5. La vision du futur

Après avoir traversé la Rivière du Temps, non sans croiser un orage symbolisant les épreuves que la Corée a subies au fil des années, les cinq enfants se sont projetés dans le futur, un futur débordant de technologies de pointe, rien d’étonnant considérant que la Corée du Sud est considérée comme une puissance mondiale dans le domaine, modelé par les couleurs et la lumière qui donnent l’espoir de la paix.

6. L’allumage de la vasque olympique

Les discours officiels étaient bien sympathiques, mais le moment que tous attendaient pendant ce temps était le lancement officiel des Jeux olympiques, très bien exécuté par le président de la République de Corée, et bien sûr, le traditionnel allumage de la vasque olympique. Il s’est fait de façon tout à fait impressionnante. La flamme olympique a allumé un feu à la base de la vasque en forme de lune, puis une spirale enflammée s’est érigée pour transporter le feu jusqu’à la vasque. Très inattendu, une finale parfaitement exécutée.