Plusieurs pays à travers le monde ont leurs propres traditions et leurs petites habitudes qui peuvent sembler étranges pour les touristes, mais qui sont complètement normales pour ceux qui vivent là-bas.

Au Japon, vous pouvez engager un bel homme pour qu’il regarde des films avec vous et essuie vos larmes. À Singapour, vendre, importer ou cracher de la gomme à mâcher est illégal. Au Danemark, les citoyens doivent choisir le nom de leur bébé à partir d’une liste de 7000 noms pré-approuvés par le gouvernement. Afin de se préparer pour PyeongChang 2018, voyons quelles coutumes et traditions sont typiques de la Corée.

Hanbok

Une mannequin porte la robe traditionnelle « Hanbok » pendant un au Palace Gyeongbok. 22, 2016. (AP Photo/Lee Jin-man)

Le hanbok est un habit typique porté lors de mariages, de célébrations familiales et de festivals traditionnels. C’est aussi la robe nationale officielle qui est portée avec fierté par des Coréens de tout âge puisqu’elle représente une partie de leur identité culturelle.

Doljabi

Quand un enfant fête son premier anniversaire, il est placé devant une table d’objets et est encouragé à en choisir un. La croyance veut que l’objet choisi prédît le futur de l’enfant.

Parmi les objets communément retrouvés lors de ce rituel se trouvent : de l’argent (sera fortuné), un crayon (sera intelligent), un stéthoscope (sera un médecin ou un infirmier), une mallette (sera avocat), des gants ou une balle (sera un athlète professionnel), un instrument de musique (sera musicien) et ainsi de suite.

Hiérarchie

La hiérarchie fait partie intégrante de la vie quotidienne des Coréens puisqu’elle dicte la majorité des interactions sociales. Les Coréens considèrent les civiles comme des personnes humbles qui suivent les règles établies par le pays – une manière de se comporter qui bénéficie au groupe et non à l’individu.

Depuis des générations, l’armée contrôle et la hiérarchie est présentée en quatre classes sociales distinctes : les «Yangban» (représentants du gouvernement/scientifiques), les «Chungin» (classe moyenne), les «Sagmin» (classe ouvrière) qui représente près du trois quarts de la population, et les «Ch’ommin» (classe la plus pauvre).

«Quel est ton groupe sanguin?»

C’est une question communément posée lorsque des Coréens commencent à sortir ensemble puisqu’ils croient que la personnalité d’une personne est en partie reliée à son groupe sanguin.

Les personnes de type A sont passives, fermées d’esprit, soucieuses des autres et ont tendance à être des perfectionnistes. Les types B sont optimistes et passionnés, irrésistibles et centrés sur eux-mêmes. Les personnes du groupe AB sont soit ambitieuses et confiantes ou indécises et impitoyables. Finalement, les personnes de type O sont ambitieuses, extraverties et actives, mais peuvent aussi être vaniteuses et sans pitié. Les personnes de types O sont vues comme des meneurs et sont plus enclines à être expressives et passionnées.

Qui se ressemble s’assemble

En marchant dans les rues de Séoul, vous pourriez apercevoir des couples qui ne se tiennent pas seulement la main, mais qui portent aussi des vêtements coordonnés. En Corée, faire cela est un signe d’affection et d’amour entre deux personnes et ça permet de montrer aux autres qu’ils ne sont pas des célibataires solitaires. Les Coréens veulent montrer ce dont ils sont fiers incluant leurs relations.