Le patinage de vitesse (스피드 스케이팅) [seupideu seukeiting] et le patinage artistique (피겨 스케이팅) [pigyeo seukeiting] sont deux sports populaires au Canada et dans le pays d’accueil des prochains Jeux, la Corée du Sud.

Le patinage de vitesse et le patinage artistique ont fait leur début aux Olympiques d’hiver à Chamonix 1924 et sont devenus certains des sports les plus excitants à regarder. Pendant que l’on se prépare pour les Jeux, apprenons-en davantage sur les termes de patinages de vitesse et du patinage artistique en hangul coréen.

Patin clap

Les patins clap skate sont un type de patin à glace utilisés en patinage de vitesse longue piste où les lames sont fixées au-devant de la botte par une charnière. Ce style de patin permet à la lame de rester en contact avec la glace plus longtemps ce qui distribue l’énergie dans les jambes plus efficacement.

Saut

Les sauts en patinage artistique sont très essentiels pour récolter des points qui sont attribués selon la qualité d’exécution, la vitesse, la hauteur, la technique et le mouvement général du saut. Il y a six différents types de saut, trois sauts piqués et trois sauts sur des carres. Les sauts sont identifiés par leur nombre de révolutions complétées et par les appuis d’impulsion. L’axel est considéré comme le saut le plus difficile à compléter à cause de sa demi-rotation supplémentaire.

Anneau

La patinoire où les épreuves de patinage de vitesse sur longue piste ont lieu. Les patineurs complètent leur course sur l’anneau de 400 mètres en changeant de couloir une fois par tour pour assurer l’égalité des distances parcourues par chacun puisque le couloir intérieur est légèrement plus court.

Combinaison

La combinaison est un vêtement moulant porté par les patineurs de vitesse sur courte et longue piste. Le costume aide à améliorer l’aérodynamisme d’un patineur, ce qui peut faire la différence entre gagner et perdre des courses qui se décident par aussi peu que 0,01 seconde.

Poursuite

La poursuite est une épreuve de patinage de vitesse à laquelle participent des équipes de trois patineurs. Deux équipes coursent l’une contre l’autre, débutant à une ligne définie dans la section droite de l’anneau. Le gagnant de chaque course avance dans un tournoi à élimination directe pour déterminer qui seront les médaillés d’or olympique.

Relais

Le relais est une épreuve de patinage de vitesse sur courte piste, disputé entre des équipes de quatre patineurs. Chaque patineur d’une équipe doit effectuer au moins un tour de piste pendant la course. Au lieu de passer un témoin, comme dans un relais d’athlétisme, les patineurs se marquent mutuellement pour s’échanger le rôle de relayeur actif. Pour maintenir l’élan de leur équipe, les coureurs se donnent régulièrement une «poussée» au lieu d’une tape. Le patineur entrant se penche et est poussé par le patineur sortant pour marquer le relais tout en conservant sa vitesse.

Pirouette

Les pirouettes sont des mouvements communs en patinage artistique avec des variations telles que les pirouettes debout, les pirouettes assises et les pirouettes arabesques. Les pirouettes peuvent être faites sur les deux pieds ou sur un seul et peuvent impliquer de nombreuses positions pendant que le patineur tourne sur lui-même rapidement et gracieusement.

Porté

Les portés sont des éléments essentiels en danse sur glace et en patinage en couple. Les portés diffèrent dépendamment des épreuves. En danse sur glace, les patineurs ne sont pas tenus de porter leur partenaire au-dessus de leurs épaules. Regardez bien Tessa Virtue et Scott Moir performer leur «goose lift» signature pour Équipe Canada à PyeongChang 2018.

Pics

À l’avant des lames de patinage artistique il y a des pics, aussi appelés des griffes. Ces pics sont principalement utilisées pour les sauts afin d’atteindre des hauteurs optimales.

Spirale de la mort

Dans cet élément de patinage artistique en couple, le patineur masculin plante les pics de ses patins dans la glace et tourne sur lui-même en tenant la main de sa partenaire qui effectue des rotations autour de lui dans un angle très prononcé. La version à une main de cette pirouette a été créée par les Canadiens Suzanne Morrow et Wallace Diestelmeyer dans les années 1940.