Les dames étaient à l’honneur dans la récolte d’Équipe Canada à la Coupe du monde de canoë-Kayak de vitesse disputée à Szeged en Hongrie.

Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent ont à elles seules décroché les trois médailles du Canada aux épreuves qu’on verra aux prochains Jeux olympiques alors que le canoë féminin fera ses débuts au programme de Tokyo 2020.

Les Canadiennes ont partagé le podium du C-1 200 m dimanche alors que Laurence a été la première à franchir la ligne avec un chrono de 45,842 secondes et Katie la troisième (46,295 s) pour offrir au Canada un doublé. Seule la Hongroise et favorite locale Kincső Devecseriné Takács a réussi à s’imisser entre les deux Canadiennes avec un chrono de 46,157 s.

Les compatriotes de l’unifolié ont unis leurs forces plus tard pour décroché l’argent au C-2 500 m avec un temps de 1:58,696 secondes. La médaillée d’argent au C-1 200 m Kincső Devecseriné Takács et sa coéquipière Virag Balla ont raflé l’or au grand plaisir de la foule avec un chrono de 1:57,242 secondes alors que les Russes Irina Andreeva et Olesia Romasenko ont été suffisamment rapides pour décrocher le bronze (2:03,596 s).