Pendant le mois de septembre, olympique.ca explorera la question suivante : « Comment devient-on athlète parfait? ». Nous ne viserons pas à vous donner la réponse définitive, mais plutôt à rendre hommage à de grands athlètes et à leurs réalisations sportives – tant au niveau national qu’international –, et ce, pendant tout le mois. Nous vous invitons donc, chers amateurs, à nous faire part de vos héros et de vos moments favoris.

Il se pose un très grand problème lorsque l’on décide de classer les 10 réalisations individuelles sportives de tous les temps : il nous faut inévitablement passer outre des douzaines de candidats qui méritent aussi de se trouver dans la liste. Le dilemme s’intensifie lorsque l’on considère les réalisations individuelles d’athlètes qui pratiquent des sports d’équipe (comme Pelé, Michael Jordan et Wayne Gretzky), mais peut-être vaut-il mieux de les laisser dans une catégorie bien à eux.

Après avoir consulté les résultats pendants de longues heures, ingurgité plusieurs cafés, juré et finalement tout abandonner pour ensuite pleurer et piger des noms dans un chapeau (bien sûr que non, c’est une blague), voici les 10 meilleures réalisations sportives individuelles de tous les temps :

10. Kurt Browning: le premier quad

Avant de devenir quatre fois champion du monde, Kurt Browning a réussi le quadruple boucle piqué, le tout premier saut de quatre révolutions dans les airs, à une compétition aux Championnats du monde de 1988. On s’attendait à ce que quelqu’un y arrive un jour, mais c’est le Canadien qui y est parvenu en premier et, par le fait même, est devenu un personnage révolutionnaire (oui, oui, un petit jeu de mots) d’un des sports d’hiver les plus populaires.

9. Steffi Graf: 377 semaines

Homme ou femme, aucun autre joueur de tennis n’a passé autant de semaines en tête du classement mondial individuel que la joueuse Steffi Graf. À 377 semaines au sommet, elle bat la norme masculine de Roger Federer (302 semaines) et éclipse les joueuses contemporaines comme Serena Williams (200 semaines et ce n’est pas fini).

8. Vitaly Scherbo: six médailles d’or

Toutes les fois que vous terminez des Jeux olympiques avec six médailles d’or, votre nom fait inévitablement partie de listes. La gymnaste bélarussienne Vitaly Scherbo est partie de Barcelone 1992 avec à son cou cinq médailles d’or individuelles et une médaille d’or par équipe au sein de l’Équipe unifiée qui regroupait les athlètes des républiques de l’ancienne Union soviétique.

7. Eric Heiden

Des brillants spécialistes du marketing ne parlent de Lake Placid 1980 que pour aduler l’équipe de hockey américaine qui nous a réalisé un véritable « miracle sur glace », mais cela n’a représenté qu’une des six médailles d’or que les États-Unis ont remportées à domicile cette année-là. Les cinq autres médailles ont été remportées par un seul homme, le patineur de vitesse Eric Heiden qui a raflé tous les honneurs aux épreuves masculines de longue piste et qui a établi quatre records olympiques et amélioré la marque mondiale au 10 000 mètres.

6. Haile Gebreselassie

Un des plus grands athlètes d’endurance de tous les temps, l’Éthiopien double champion olympique a réécrit plusieurs fois les chapitres du 5000 m et du 10 000 m masculins des livres de records avant de passer à une autre distance et d’ainsi obtenir sa plus grande réalisation, c’est-à-dire de devenir le premier homme à parcourir le marathon en deçà de deux heures quatre minutes (2:03:59) en 2007 au marathon de Berlin.

5. Jesse Owens: quatre records, une heure

On s’en souvient avec plaisir pour avoir donné une douche froide au mythe de la suprématie aryenne en sol allemand à Berlin 1930 lorsqu’il a remporté quatre médailles d’or olympiques. Mais en fait, sa plus grande réalisation avait eu lieu un an auparavant, à une compétition d’athlétisme universitaire. Portant les couleurs de Ohio State at Ann Arbor (au Michigan), Jessie Owens a brisé trois records du monde (le saut en longueur, le sprint de 220 verges, la course de haies de 220 verges) et en a égalé un autre (le sprint de 100 verges) en moins d’une heure. Une heure!

4. Nadia Comaneci: la perfection

La plus grande réalisation athlétique de la Roumaine Nadia Comaneci est survenue dans l’enceinte d’une institution canadienne du monde du hockey, à Montréal 1976. Elle a remporté cinq de ses neufs médailles olympiques en carrière en 1976, bien que son statut d’idole lui vient du fait qu’elle a été la toute première gymnaste a inscrire sept fois une note parfaite de 10, et ce, au Forum de Montréal.

3. Roger Bannister

Possiblement la plus célèbre des premières réalisations en athlétisme : le 6 mai 1954, l’Anglais Roger Bannister est devenu le premier coureur à briser le mur du mille en quatre minutes avec un chrono de 3:59.4, à l’université d’Oxford. Voilà une réalisation que l’on a beaucoup célébrée puisqu’il s’agissait d’un exploit que beaucoup de gens pensaient impossible à faire physiquement.

2. Michael Phelps brille à Beijing

L’exploit de Michael Phelps à Beijing 2008 a véritablement placé l’Américain dans une classe à part. Il est de plus l’olympien le plus décoré de tous les temps (22 médailles olympiques). Le nageur a remporté un record olympique de huit médailles d’or lors de mêmes Jeux et a établi sept records du monde par le fait même. Cinq de ces huit médailles d’or ont été gagnées à des épreuves individuelles.

1. Usain Bolt: le triple doublé

Qu’il soit l’homme le plus rapide de l’histoire écrite à courir l’épreuve de 100 m à une vitesse éclair de 9,58 secondes est possiblement la deuxième réalisation la plus impressionnante du Jamaïcain Usain Bolt. Remarquablement, il est la seule personne à répéter son exploit de champion aux sprints olympiques de 100 m et de 200 m et au relais olympique de 4 x 100 m.

C’est à Beijing 2008 qu’il a d’abord ébloui le monde, puis à Londres 2012 qu’il a remporté son « triple-double ». L’athlète prévoit corser les choses encore plus pour les prochaines générations si elles souhaitent tenter d’égaler ses résultats sans précédents. Il se présentera à Rio 2016 avec l’espoir de décrocher ses troisièmes titres olympiques consécutifs au 100 m, au 200 m et au relais 4 x 100 mètres.

Mentions honorables: Muhammad Ali, Javier Sotomayor, Bob Beamon, Larisa Latynina, George Eyser, Saori Yoshida et tous les athlètes qui ont poussé les limites de leur sport respectif.