Des 14 médailles d’or remportées par le Canada aux Jeux olympiques d’hiver à Vancouver, sept provenaient d’athlètes québécois. Le Québec a d’ailleurs contribué à la moitié de la récolte totale des médailles canadiennes. Comment une province de 8 millions d’habitants fait-elle pour connaître autant de succès olympiques? Voici cinq éléments qui pourraient servir d’explication.

1. Donner le ton

Aux Jeux de Vancouver en 2010, le skieur Alexandre Bilodeau a remporté la première médaille d’or olympique du Canada à domicile. Ce fut le coup d’envoi vers une récolte record de médailles.
Bilodeau

2. Passion

C’est bien connu, la belle province est peuplée de passionnées.
Charles Hamelin Marianne St-Gelais

La patineuse de vitesse de courte piste, Marianne St-Gelais, l’a démontré au monde entier alors qu’elle encourageait son amoureux Charles Hamelin en finale du 500 mètres à Vancouver.

3. Folie

La passion peu engendrer un brin de folie, et les athlètes québécois n’y échappent pas. Ce n’est donc pas une surprise que les équipes nationales canadiennes des sports les plus dangereux et spectaculaires soient représentées en majorité par des québécois.
Alexandre Bilodeau

Remi Beaulieu-Tinker, Guillaume Bastille,

Guillaume Bastille

4. Courage

Le monde entier se souviendra à jamais du programme court chargé d’émotion de Joahnie Rochette suite au décès de sa mère quelques jours auparavant. Cette performance courageuse lui a permis de remporter une médaille de bronze en plus de l’admiration de tous.
Joannie Rochette

5. Humilité

Malgré toutes les victoires et les médailles, les athlètes québécois demeurent humble. Il s’agit de l’élément rassembleur qui fait en sorte que la victoire n’est jamais acquise d’avance, elle est méritée.