Biographie :

Avant de devenir un cycliste de l’élite international, Mike Woods s’élançait vers une prometteuse carrière de coureur. Il détient toujours le record du mile le plus rapide couru au Canada par un Canadien et il a été champion panaméricain au 1500 m, épreuve à laquelle il serait aujourd’hui classé au top 50 mondial. Il a été l’athlète canadien junior de l’année 2005 en athlétisme. Toutefois, lors de sa progression à travers le système collégial américain à l’université du Michigan, plusieurs fractures de stress à son os naviculaire gauche (en raison de lacunes sur le plan de son encadrement, de son alimentation, et à cause du surentraînement) l’ont forcé à abandonner son rêve de devenir un coureur professionnel après une ultime fracture du pied à l’automne 2011. L’adversité a poussé Mike vers le cyclisme qui comporte moins d’impact que l’entraînement à la course. Ce sont ses amis qui l’ont poussé à s’inscrire à quelques courses dans sa région, et c’est par la suite qu’il s’est lancé vers une carrière de cycliste professionnel. En 2012, aux Championnats nationaux sur route, deux ans après sa 21e place à sa première participation, Mike a manqué de peu le podium en terminant 4e. En 2015, il a remporté sa première victoire professionnelle à la cinquième étape du Tour of Utah où il a terminé 2e au classement général. Il est réputé pour ses talents de grimpeur et il évolue au sein de l’équipe Cannondale Pro Cycling.

À propos de l’athlète…

Famille : Il est le fils de Deanna Woods et sa femme s’appelle Elly Woods. Débuts : Il a commencé le cyclisme à l’âge de 25 ans après de nombreuses blessures qui ont mis fin à sa carrière de coureur. Ses amis l’ont incité à participer à des courses de vélo, ce qui l’a inspiré à tenter sa chance pour une carrière professionnelle. Au-delà du cyclisme : Il a obtenu son diplôme d’anglais de l’université du Michigan en 2008. Il aime le shawarma et écrire. Il a grandi en jouant au hockey et il aspirait à une carrière de hockeyeur professionnel. On le surnomme Woodsy.