Biographie :

Derek Livingston rêve de se présenter aux Jeux olympiques d’hiver depuis 2009, année où il a été nommé au sein de l’équipe nationale de surf des neiges. Ce rêve s’est concrétisé à Sotchi 2014, où il a conclu la compétition au 19e rang. Il a été le Canadien le mieux classé à l’épreuve de demi-lune, mais il a raté une place en demi-finale par un rang.

 

En février 2009, il a fait ses débuts en Coupe du monde à l’occasion de l’épreuve préparatoire officielle de Vancouver 2010 qui a eu lieu à Cypress Mountain. En février 2011 à Calgary, il a obtenu une 6e place pour ainsi inscrire le meilleur résultat de sa carrière sur le circuit de la Coupe du monde.

 

Livingston a participé aux épreuves de demi-lune et de slopestyle à l’occasion des Championnats du monde junior de la FIS de 2011 et de 2010; c’est à cette dernière compétition qu’il a terminé 10e en demi-lune, soit son meilleur résultat en carrière dans cette épreuve. Il a par la suite pris part aux Championnats du monde de la FIS en 2011 et en 2013.

 

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Introduction au sport : Il a commencé à faire du surf des neiges à 8 ans lorsqu’il a reçu – tout comme son frère – une planche en cadeau de Noël. Sa source de motivation : le défi de rattraper son frère en termes de niveau de compétence…

De tout et de rien : Il se plaît à faire de la planche à roulettes, du trampoline et du camping. Surnom : D-rock. Il a déjà travaillé comme sauveteur. Souvenir olympique favori : regarder, en compagnie de sa famille et de ses amis dans un centre de villégiature, les finales de l’épreuve de demi-lune qui se sont disputées à Turin 2006. Il ne part jamais en voyage sans lecteur de disque dur externe chargé de films.

 

PALMARÈS INTERNATIONAL

Jeux olympiques d’hiver : 2014 – 19e (demi-lune).

Championnats du monde de la FIS : 2013 – 51e (demi-lune); 2011 – 31e (demi-lune).