Biographie :

Cody Sorensen est olympien de deuxième génération et a fait ses débuts olympiques à Sotchi 2014 au sein de l’équipe masculine de bob à quatre pilotée par Justin Kripps. Cody devait originalement concourir avec Chris Spring, mais on a procédé à une réorganisation tardive des équipes pour que les pousseurs les plus forts se retrouvent dans le bob de Justin Kripps qui s’était révélé le meilleur pilote canadien sur la piste de Sotchi. En 8e place après la première descente, le bob a fait un tonneau au 12e virage de la deuxième descente. Cody a subi une légère commotion cérébrale qui a empêché les médecins de lui donner le feu vert pour faire les deux dernières descentes.

 

Choisi comme remplaçant au sein de l’équipe des Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, Cody a tenté sa chance sur le circuit de la Coupe du monde en 2010-2011. En compagnie du pilote Lyndon Rush, il a décroché le bronze à l’épreuve masculine de bob à quatre à l’occasion de trois coupes du monde et a placé l’équipe de Lyndon Rush au 6e rang des Championnats du monde de 2011.

 

Pendant la saison 2012-2013, Cody a concouru avec les trois équipes canadiennes masculines de bob à quatre. Il a terminé la saison avec le pilote Chris Spring et obtenu le 7e rang à la Coupe du monde qui s’est déroulée à Sotchi à titre d’épreuve préparatoire en vue des Jeux olympiques d’hiver.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Il a été recruté pour faire du bobsleigh tandis qu’il faisait de l’athlétisme. Il a été champion provincial de haies au niveau secondaire. Il a été capitaine pendant deux ans de l’équipe d’athlétisme des Gryphons de l’Université de Guelph. Il a été trois fois médaillé national au 60 m haies, mais il savait que la compétition d’élite sur la scène internationale n’était pas à sa portée. Le bobsleigh était un choix tout naturel en raison de son gabarit et de la puissance de ses départs.

Il a obtenu son baccalauréat d’études commerciales en gestion, d’économie en industrie et de finances à l’Université de Guelph.

Il aime suivre les marchés financiers et négocier des titres. Il y a dans sa famille quelques chefs de la direction de grandes entreprises et, à son avis, ce qu’il faut pour réussir en affaires est semblable à ce qu’il faut pour réussir en sport. On le surnomme Codes ou, Codeman.

PALMARÈS INTERNATIONAL

Jeux olympiques d’hiver : 2014 – 29e (bob à quatre).

 

Championnats du monde FIBT : 2013 – 17e (bob à quatre); 2012 – 7e (bob à quatre); 2011 – 6e (bob à quatre).