SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Canoë-kayak – Slalom

Canoë-kayak – Slalom

Le canoë et le kayak ont été développés par les peuples autochtones au Canada. En l’honneur de ce passé, le canot de course est aujourd’hui appelé le « Canadien ». Les épreuves masculines de canoë-kayak de vitesse ont fait leur entrée aux Jeux olympiques en 1936 et les épreuves féminines, 12 ans plus tard. Ce sport est apparu pour la première fois aux Jeux panaméricains en 1967 à Winnipeg.

Trois types de bateaux sont utilisés dans les épreuves de slalom – le kayak monoplace (K-1), le canoë monoplace (C-1) et le canoë biplace (C-2). Il y a des compétitions internationales de canoë et de kayak pour les hommes et les femmes. Même si les athlètes masculins et féminins participent aux épreuves de kayak aux Jeux olympiques, il n’y a jamais d’épreuves officielles de canoë féminin.

Les kayakistes s’assoient dans l’embarcation et la manœuvrent à l’aide d’une pagaie double, tandis que les canoéistes s’appuient sur un genou et se servent d’une pagaie simple. Les embarcations sont fermées à l’exception du cockpit dans lequel les pagayeurs s’assoient ou s’agenouillent. Aucun type d’embarcation n’est muni d’un gouvernail. Le slalom est apparu pour la première fois aux Jeux olympiques en 1972.

Identification Olympique

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.