Le programme olympique comprend cinq épreuves masculines de kayak, trois épreuves masculines de canoë et quatre épreuves féminines de kayak :

Hommes : 

K-1 200 m hommes

K-1 1000 m hommes

K-2 200 m hommes

K-4 1000 m hommes

C-1 200 m hommes

C-1 1000 m hommes

C-2 1000 m hommes

Fennes :

K-1 200 m femmes

K-1 500 m femmes

K-4 500 m femmes

Toutes les épreuves sont désignées par une lettre et des chiffres. Ils indiquent le type d’embarcation (canoë ou kayak), le nombre de pagayeurs par embarcation et la distance à parcourir. Toutes les épreuves sont disputées sur huit couloirs. Éliminatoires, demi-finales et finales sont courues en fonction du nombre de concurrents. La finale A détermine les huit premières places, et la finale B, les places 9 à 16.

5363968

Le Canada aux Jeux olympiques (Pré-Rio 2016)

Les pagayeurs canadiens montent sur le podium depuis les débuts olympiques du sport à Berlin 1936, où Frank Amyot récolte l’or au C-1 1000 m et Frank Saker et Harvery Charters, l’argent au C-2 10 000 m, en plus du bronze au C-2 1000 m. Deux autres médailles sont gagnées à Londres 1948 et une à Helsinki 1952. Puis il faut attendre 24 ans avant qu’un pagayeur canadien ne se hisse sur le podium. Il s’agit de John Wood et de sa médaille d’argent au C-1 500 m, obtenue en eaux canadiennes, à Montréal 1976.

La plus grande récolte de médailles du Canada se fait à Los Angeles 1984. Six médailles y sont gagnées, dont deux d’or, par Larry Cain au C-1 500 m et Alwyn Morris et Hugh Fisher au K-2 1000 m. Cain ajoute à ses gains l’argent du C-1 1000 m, Morris et Fisher le bronze du K-2 500 m. C’est aussi à Los Angeles 1984 que les premières Canadiennes gagnent des médailles, soit l’argent du K-2 500 m et le bronze du K‑4 500 m.

markdejonge

Caroline Brunet reprend le flambeau de l’équipe féminine canadienne lorsqu’elle gagne trois médailles d’affilée du K-1 500 m, à Atlanta 1996, Sydney 2000 et Athènes 2004. C’est à Athènes 2004 qu’Adam van Koeverden gagne la première et la deuxième de ses quatre médailles olympiques : l’or du K-1 500 m et le bronze du K-1 1000 m. Il obtient les deux autres, d’argent celles-ci, à Beijing 2008 et à Londres 2012.

C’est aussi à Londres 2012 que Mark Oldershaw gagne le bronze du C-1 1000 m, la troisième médaille en quatre Jeux à être remportée par le Canada dans cette épreuve (après Steve Giles à Sydney 2000 et Thomas Hall à Beijing 2008). C’est aussi la première médaille pour la famille Oldershaw, dont Mark est le cinquième membre, sur trois générations, à prendre part aux Jeux. Mark de Jonge avait obtenu le bronze lors de la première apparition du K-1 200 m aux Jeux olympiques.