Comment ça fonctionne :

Le BMX (de l’anglais bicycle motocross) voit le jour à la fin des années 60 en Californie, alors que le motocross prend son essor aux États-Unis. Rêvant de pratiquer ce sport hors de leur portée, des jeunes s’organisent des courses à bicyclette sur des pistes maison.

La première fédération, l’American Bicycle Association, est fondée en 1977. Au cours de la prochaine décennie, le BMX se répand à travers le monde. L’Europe le découvre en 1978, mettant la table pour la création de la Fédération internationale de BMX en 1981 et la tenue d’un premier championnat du monde en 1982. Plus près du cyclisme que des sports motocyclistes sur le plan réglementaire, le BMX est intégré à l’Union Cycliste Internationale en 1993.

5418550

Dernière discipline cycliste à être incluse au programme panaméricain, le BMX fait ses débuts à Rio de Janeiro en 2007, un an avant son baptême olympique à Beijing.

Huit coureurs prennent le départ côte à côte. À l’ouverture de la grille, ils dévalent la butte de départ et négocient coude à coude un parcours parsemé de sauts, de bosses et de virages inclinés. La piste mesure entre 300 et 400 mètres et les courses durent une quarantaine de secondes. Les sauts des parcours aménagés pour les épreuves masculines sont parfois légèrement plus hauts que ceux des femmes.