SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Aviron

Aviron

À l’origine, les bateaux d’aviron servent de moyen de transport et de navires de guerre en Égypte, en Grèce et dans l’Empire romain. La première régate connue est disputée en septembre 1274, à Venise, par des gondoliers et des bateliers à bord d’embarcations diverses. L’aviron que nous connaissons aujourd’hui prend forme dans les années 1700 comme loisir et sport de compétition. À la fin du siècle, l’aviron est bien établi dans les universités anglaises. En 1829, la célèbre course entre les universités Oxford et Cambridge est tenue pour la première fois, suivie, dix ans plus tard, par la Henley Royal Regatta.

Au Canada, l’aviron apparaît sur la côte est au début du 19e siècle et se répand jusqu’à la côte ouest au cours des cent prochaines années, la première course documentée ayant lieu dans le port d’Halifax en 1811. Les rameurs des Maritimes sont les premiers à se forger une réputation d’excellence dans le sport. En 1867, quatre rameurs de Saint John, au Nouveau-Brunswick, remportent une régate disputée dans le cadre de l’Exposition internationale à Paris, devenant ainsi les premiers champions canadiens sur la scène internationale, tous sports confondus.

rowing

L’aviron figure au programme des premiers Jeux olympiques modernes à Athènes en 1896, mais une mer houleuse contraint les organisateurs à annuler les épreuves. Le sport fait donc son entrée olympique officielle quatre ans plus tard, à Paris. Les épreuves féminines sont introduites aux Jeux de Montréal en 1976. L’aviron figure au programme panaméricain depuis 1951, année où les Jeux panaméricains ont eu lieu pour la toute première fois.

Traditionnellement de bois, les bateaux sont aujourd’hui surtout fabriqués de matériaux synthétiques comme la fibre de carbone et le plastique.

MENS EIGHT

Les épreuves d’aviron sont disputées par des équipages d’un, de deux, de quatre ou de huit rameurs. Il existe deux types de bateaux : de couple (deux avirons par rameur) et de pointe (un aviron). Dans les codes des épreuves, « x » signifie épreuve de couple, « – » sans barreur et « + » avec barreur.

Dans les épreuves masculines poids léger, la moyenne de poids des membres de l’équipage ne doit pas dépasser 70 kg et aucun membre individuel ne peut peser plus de 72,5 kg. Chez les femmes, la limite moyenne est de 57 kg et la limite individuelle 59 kg.

Les courses sont disputées sur un parcours de 2000 m comportant six couloirs de 13,5 m de largeur. La compétition comprend des vagues préliminaires, des vagues de repêchage (une deuxième chance pour les équipages de se qualifier pour la ronde suivante) et des finales. La finale A détermine les six premiers rangs et la finale B, les rangs sept à douze.

Identification Olympique
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 692 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.