Les 23e Jeux olympiques d’hiver arrivent à grands pas et nos athlètes se préparent, une fois de plus, afin de faire bonne impression à PyeongChang.

Alors que tous les regards seront essentiellement portés sur les espoirs de médailles, le simple fait de participer aux Jeux reste un exploit en soi.

Avec sa 10e participation olympique, le grand athlète des sports équestres, Ian Millar, est l’un de ceux qui ne sont pas près de perdre sa place en tant que leader mondial.

Mais, jetons un coup d’œil sur les autres Canadiens qui ont, eux aussi, vécu plusieurs fois l’expérience des Jeux olympiques d’hiver.

Veuillez noter que cette liste ne comprend que les athlètes pratiquant un sport officiellement dans le programme olympique. Les sports de démonstration ne sont donc pas inclus.

Jasey-Jay Anderson – 6 Jeux (Snowboard)

Jasey-Jay Anderson et sa médaille d’or après la finale de slalom géant parallèle en snowboard aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver. (Photo: LA PRESSE CANADIENNE / Darryl Dyck)

Jasey-Jay Anderson a participé à chacun des Jeux d’hiver depuis le tout début du snowboard aux Jeux olympiques à Nagano, en 1998. Sa carrière légendaire est maintenant garnie de quatre titres mondiaux et d’une médaille d’or aux Jeux de Vancouver 2010. Ce moment était d’ailleurs rempli d’émotions étant donné qu’Anderson a dû traverser la pluie et le brouillard pour surmonter un déficit de 0,76 lors de sa deuxième course en slalom géant parallèle. Après cette course, il s’est retiré et s’est concentré sur la création de sa propre entreprise de planche à neige.

À l’âge de 42 ans, Anderson revenait sur les pistes pour Sochi 2014, alors qu’il participait pour une sixième fois aux Jeux olympiques d’hiver et détenait, du même coup, le record national de participation aux Jeux en snowboard. Le snowboarder récemment quitté les Championnats du monde 2017 avec une 7e position au slalom géant parallèle, la preuve que le «vieux» a encore la twist.

Hayley Wickenheiser – 5 Jeux (Hockey)

La médaillée d’or olympique, Hayley Wickenheiser, après sa victoire d’une marque de 3-2 contre les États-Unis lors du tournoi de hockey féminin aux Jeux olympiques d’hiver à Salt Lake City, Utah, le 21 février 2002. (Photo PC / Tom Hanson)

Hayley Wickenheiser est sans doute la Canadienne la plus connue dans le monde du hockey sur glace féminin. La meilleure marqueuse de l’équipe nationale a non seulement participé aux cinq premiers Jeux olympiques d’hiver dans lesquels le hockey était inclus, mais elle en est sorti avec quatre médailles d’or et une d’argent. Elle figure donc parmi les olympiennes canadiennes les plus décorées de tous les temps.

La vétérante a aussi été honorée MVP à Salt Lake City 2002 et à Turin 2006, avec sept buts et trois passes à sa fiche au premier et cinq buts et douze passes au deuxième. À ce jour, Wickenheiser a participé à six Jeux olympiques, dont cinq d’hiver, puisque l’un d’entre eux était avec l’équipe canadienne de softball à Sydney 2000.

Jayna Hefford – 5 Jeux (Hockey)

Jayna Hefford, Cassie Campbell-Pascall et Vicky Sunohara. LA PRESSE CANADIENNE /Ryan Remiorz

Jayna Hefford était la coéquipière de Wickenheiser pour les cinq premières équipes de hockey olympiques féminines. À Salt Lake City 2002, c’est elle qui a marqué le but décisif à une seconde de la fin de la période pour remporter l’or contre les États-Unis. Dans le cadre de sa longévité, elle a remporté 12 médailles des mondiaux, dont 7 en or. Hefford se classe parmi les cinq meilleures marqueuses de tous les temps dans l’équipe nationale féminine.

Pierre Lueders – 5 Jeux (Bobsleigh)

Jesse Lumsden (derrière) et Pierre Lueders en compétition de Bobsleigh à Vancouver en 2010 (Photo: CP)

Pierre Lueders est le pilote le plus décoré de l’histoire canadienne en Bobsleigh. Quatre ans après ses premiers Jeux olympiques à Lillehammer 1994, il a piloté son bob à deux hommes (avec le freineur Dave MacEachern) à égalité pour l’or aux Jeux de Nagano 1998. Après n’avoir remporté aucune médaille à Salt Lake City en 2002, il s’est associé au freineur Lascelles Brown pour ensuite gagner l’argent à Turin en 2006. Sa carrière olympique s’est terminée sur notre terre canadienne, à Vancouver 2010, où un virage a été désigné en son nom : le Lueders’ Loop.

Il y a un total de 21 athlètes canadiens qui ont chacun participé à quatre Jeux olympiques d’hiver, mais seulement six d’entre eux seront abordés plus en détail dans cet article.

Sylvie Daigle – 4 Jeux (Courte et longue piste)

La Canadienne Sylvie Daigle qui course en patinage de vitesse courte piste aux Jeux olympiques d’hiver de Lillehammer en 1994. (Photo PC / AOC)

La carrière olympique de Sylvie Daigle a vu le jour au Lake Placid 1980, où elle a fait une première apparition aux Jeux sur la piste extérieure au 400 m. En 1985, elle a subi une opération au genou pour effectuer un retour en 1987, mais cette fois-ci sur la courte piste. À Calgary 1988, même si le nouveau sport n’était qu’en démonstration, elle y a remporté le 1500 m, a terminé deuxième au 1000 m et au 3000 m ainsi que troisième avec l’équipe de relais au 3000 m.

Lorsque la discipline de courte piste a officiellement rejoint le programme olympique à Albertville 1992, Daigle a été sélectionnée comme porte-drapeau lors de la cérémonie d’ouverture du Canada et a aidé l’équipe de relais à gagner l’or. Deux ans plus tard, la patineuse de vitesse a remporté l’argent avec l’équipe à relais alors qu’elle apparaissait pour une dernière fois sur la scène olympique.

Susan Auch – 4 Jeux (Courte et longue piste)

Susan Auch en compétition à Salt Lake City en 2002. (Photo PC / HO / COC / Mike Ridewood)

La jeune patineuse de vitesse, Susan Auch, a toujours divisé son temps de glace entre le patinage de vitesse sur courte piste et sur longue piste. Elle a d’abord fait l’équipe nationale avec l’équipe de courte piste et était la coéquipière de Daigle lorsque le sport était en démonstration à Calgary en 1988. Elle s’est ensuite mise à la course sur longue piste à temps plein, pour y passer près de 15 ans avec l’équipe nationale.

Après ses débuts olympiques officiels à Albertville en 1992, Auch a remporté deux médailles d’argent olympiques consécutives aux 500 m à Lillehammer 1994 et à Nagano 1998. Elle s’est ensuite brièvement retirée, pour faire un retour et mettre fin à sa carrière à Salt Lake City en 2002.

Sharon & Shirley Firth – 4 Jeux (Ski de fond)

Shirley Firth, à gauche, Helen Sonder et Sharon Firth, à droite, membres de l’équipe canadienne de ski de fond à Sapporo en 1972.

Les sœurs jumelles Sharon et Shirley Firth sont les deux olympiennes autochtones les plus connues du Canada. Originaires d’Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, les Firth ont appris le ski de fond par le biais du Programme d’entraînement expérimental territorial de ski (TEST) fondé par le missionnaire catholique, père Jean Marie Mouchet.

Ensemble, les skieuses ont participé à quatre Jeux d’hiver consécutifs, de Sapporo 1972 à Sarajevo 1984, terminant septièmes dans le relais 4x5km à Innsbruck en 1976. En 1987, les sœurs Firth ont reçu l’Ordre du Canada et ont été, en 2015, intronisées au Panthéon des sports canadiens.

Chris Pronger – 4 Jeux (Hockey)

Le défenseur des Flyers de Philadelphie, Christophe Poulers, répond aux questions des journalistes après une pratique lors des finales de hockey de la Coupe Stanley, à Philadelphie. 8 juin 2010 (AP Photo / Kathy Willens, fichier)

Chris Pronger est le seul joueur de hockey canadien à avoir participé à quatre Jeux olympiques d’hiver. Sa série a commencé dès que les joueurs de la LNH étaient autorisés à y participer, soit à Nagano en 1998. Il a ensuite remporté l’or avec l’Équipe canadienne à Salt Lake City en 2002 et à Vancouver en 2010. En 2002, Pronger était un pion important de l’alignement défensif et a mené l’équipe vers la première médaille d’or olympique en 50 ans pour l’équipe masculine de hockey.

Le champion de la Coupe Stanley en 2007 est aussi récipiendaire du Trophée Hart et s’est aussi vu décerner le MVP de la LNH en 2000. Pour sa carrière remarquable, Pronger a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2015.

Maëlle Ricker – 4 Jeux (Snowboard)

Photo: CP Images

Maëlle Ricker célèbre sa médaille d’or en snowboard aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver.(Photo CP)

Maëlle Ricker a participé à plus de Jeux olympiques que n’importe quelle autre planchiste canadienne. Sa carrière olympique a débuté à Nagano 1998 avec une cinquième place dans la demi-lune et s’est terminée à Sochi en 2014. Ricker a cependant passé par dessus les Jeux de Salt Lake City 2002 en raison d’une blessure au genou.

À Turin 2006, elle a participé à la demi-pipe et au snowboard cross. Elle s’est ensuite concentrée que sur le snowboard cross et cette décision a été fructueuse, car à Vancouver 2010, Ricker a écrit son nom dans les livres d’histoire canadiens. Elle était la première planchiste canadienne à remporter une médaille d’or olympique à la maison.