Ça va brasser sur les pistes du centre de glisse de Calgary. Alors que la bande de Bobsleigh Canada Skeleton s’est remise au travail en vue de la saison olympique, voilà qu’une bobbeuse – et pas n’importe laquelle — a annoncé lundi son retour à la compétition.

La double championne olympique en titre Heather Moyse a dévoilé sur sa chaîne YouTube qu’elle reprendrait du service, juste à temps pour les Jeux de PyeongChang 2018.

Le retour d’Heather aura définitivement un impact dans la Bobsleigh Business canadienne. Voici pourquoi :

Le contexte

Kaillie Humphries et Heather Moyse à la cérémonie de remise des médailles de bobsleigh, à Sotchi.

Dans le monde du bobsleigh féminin, le Canada s’est imposé et est l’une des puissance mondiale, sinon pas la meilleure nation dans le sport. Le Canada se trouve présentement en tête du tableau des médailles olympiques en bob à deux féminin avec deux médailles d’or et une d’argent. La freineuse Moyse et la pilote Kaillie Humphries ont placé le Canada au sommet, après avoir récolté les titres olympiques à Vancouver 2010 et à Sotchi 2014, faisant du pays la première nation à gagner l’or en bobsleigh féminin à deux Jeux consécutifs.

Après avoir défendu sa médaille d’or olympique il y a trois ans et demi, Moyse a décidé d’accrocher ses souliers à crampons, mais voilà qu’un nouveau défi a donné la motivation nécessaire à l’athlète de sortir de sa retraite et de renfiler sa combinaison une-pièce. (Plus sur ce défi ci-bas)

Pourquoi est-ce qu’on en fait tout un plat? C’est que Heather et Kaillie ne feront pas équipe cette saison.

La profondeur du bassin d’athlètes de Bobsleigh Canada

Melissa Lotholz et Kaillie Humphries avec leurs médailles d’argent des Mondiaux de bobsleigh à Konigssee, en Allemagne, le 18 février 2017. (Peter Kneffel/dpa via AP)

Pensant qu’Heather ne ferait pas un comeback pour PyeongChang 2018, Kaillie qui espère gagner la triple couronne en Corée du Sud a déjà une poignée de filles qui s’entraînent avec elle dans l’espoir de descendre la piste glacée des Jeux aux côtés de la double championne olympique.

Les deux favorites dans la course sont Melissa Lotholz et Cynthia Appiah qui ont, à tour de rôle, participé à des Coupes du monde avec Kaillie au cours des trois dernières années.

À LIRE : Humphries et Lotholz vice-championnes du monde

Kaillie Humphries et Cynthia Appiah posent après avoir gagné l’épreuve du bob à deux féminin à la Coupe du monde de Whistler, le 3 décembre 2016. THE CANADIAN PRESS/Darryl Dyck

Après deux saisons couronnées de succès avec Lotholz (11 podiums de Coupe du monde et l’argent aux Mondiaux de 2016), Humphries a entamé la saison 2016-2017 avec Appiah, où elles ont décroché l’or à la maison à la Coupe du monde de Whistler. Après une troisième place à Lake Placid, Humphries est retournée avec Lotholz où les deux ont réalisé trois podiums en six départs en Coupe du monde et décroché l’argent pour une deuxième année de suite aux Mondiaux.

À LIRE : Humphries et Appiah raflent l’or à Whistler

Alors que tout porte à croire que Humphries choisira entre Melissa Lotholz et Cynthia Appiah, d’autres grands noms du sport canadien se sont installés à Calgary pour tenter leur chance avec Humphries. L’olympienne de Rio 2016 en course à la haie, Phylicia George, et la médaillée de bronze olympique en rugby Karen Paquin sont parmi les aspirantes potentielles.

Un deuxième bob à deux féminin à surveiller à PyeongChang 2018

Avec le retour de Heather Moyse, on pourrait voir deux équipes canadiennes grimper sur le podium des Jeux de 2018, comme nous l’avons vu aux Jeux de Vancouver 2010 où les tandems Humphries-Moyse et UppertonBrown ont remporté l’or et l’argent respectivement. Le défi qui motive Moyse de retourner à la compétition réside dans la pilote recrue Alysia Rissling. Ayant fait ses débuts en Coupe du monde l’an dernier, pilotant son bob jusqu’au bronze avec Cynthia Appiah à la dernière Coupe du monde de la saison, Rissling a demandé à Moyse si elle ferait équipe avec elle lors de la saison olympique. Voyant le potentiel de Rissling et sa chance d’aider une recrue à atteindre le podium de PyeongChang 2018, Moyse a sauté sur l’occasion.

Still Buzzing from Yesterday. What a way to cap off a fantastic season #hellopyeongchang @thecynapps and I pushed our way to the Bronze medal in the #olympictestevent and the last World Cup race of what was an extremely long season. I couldn't be prouder to have finished 8th in World Cup standing (despite missing 2 races) and 7th in the World in the Overall Standings! Being on the podium here feels fantastic but now the real work begins for what will be a short summer after some much needed rest. Hungry for the opportunity to be back up here again next February. Huge thanks to everyone for your kind messages and support throughout the season. An even bigger thanks to my personal sponsors who took a chance on a girl with a dream last fall. I am so proud to represent you. @drbishopod #scovanengineering #prosperpetroleum @boilermakersunion #buildingtradesofalberta #local488 #furlongsteel #inproheat And of course to our team sponsors for being so rad @karbonsports @weRDrivingForce @qwixskinz #bobsleigh #championher #pathtopyeongchang #teamcanada

A post shared by Alysia Rissling (@rizzbobsleigh) on

Bref, on saura à la fin de la fenêtre de qualification qui se termine le 14 janvier 2018 le nombre d’équipes que le Canada aura lors de la compétition de bobsleigh à PyeongChang 2018, avec une possibilité d’un maximum de trois entrées. Mais une chose est sûre, Équipe Canada promet de faire des flammèches cette saison!

Les bobbeurs canadiens entameront leur campagne sur le circuit de la Coupe du monde le 25 novembre 2017 à Whistler.