Imaginez une brise légère, un soleil brûlant, et vos pieds enfouis dans des grains de sable fins et doux.

Eh oui, la plage est un endroit paradisiaque pour relaxer, mais aussi un espace où on peut y pratiquer des sports ou prendre le chapeau de spectateurs et assister à des compétitions de surf et de plongeons de falaise.

Inspiré de quelques expériences d’athlètes olympiques et de l’histoire des sports de plage, Olympique.ca vous propose un éventail de 10 plages dans le monde où il fait bon de se rouler dans le sable et ce, que ce soit en tant qu’athlètes ou en tant que spectateurs.

1— Plage de Copacabana, Rio de Janeiro (Brésil)

Athlètes s’élançant de la plage de Copacabana lors des qualifications du triathlon féminin aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, 2 août 2016. (AP Photo/Felipe Dana)

La plage de Copacabana est une plage avec une atmosphère inoubliable et remplie de gens actifs qui jouent près des vagues. Non seulement, c’est une des plus célèbres dans le monde, mais elle est le logis spirituel et la vitrine par excellence du volleyball de plage depuis plusieurs années. En 1986, devant plus de 5000 spectateurs, elle a accueilli la première rencontre internationale reconnue par la Fédération internationale de Volleyball (FIVB). En plus de son ambiance tropicale, Copacabana est pourvu d’une étendue de sable blanc et d’une chaleur toujours idéale. Ce fut la plage de départ pour le triathlon aux derniers jeux de Rio 2016 et elle constitue, aujourd’hui, un des plus incroyables sites de volleyball de plage de l’histoire olympique.

2— Hermosa Beach, Californie (États-Unis)

La plage d’Hermosa est un endroit qui a tout pour plaire. Le sable épais, le soleil toujours au rendez-vous et la brise rafraîchissante : elle offre les conditions parfaites pour tout adepte du volleyball de plage. Du moins, elle plait énormément aux athlètes canadiens et internationaux puisque c’est là que plusieurs d’entre eux se sont entrainés en vue des Jeux de Rio. Sarah Pavan et Heather Bansley étaient de celles qui avaient élu domicile à Hermosa Beach afin de parfaire leur jeu avant les Jeux de 2016. Selon elles, c’est la plage idéale pour avoir une concurrence de taille en tout temps.

3- Les plages olympiques et leur sable qui ne colle pas

On s’est tous déjà assis sur une plage pour ensuite se relever les fesses recouvertes de sable. Saviez-vous que le «sable qui colle» est totalement défendu selon les règlements instaurés par la Fédération internationale de Volleyball de Plage? Impressionnant n’est-ce pas ? En plus du sable collant, plusieurs plages ne sont pas naturellement adaptées pour accueillir du volleyball de plage de haut niveau. Pas nivelée, pas assez épaisse, pas le bon grain de sable. Bref, bien souvent des tonnes de sable sont livrées d’un pays à un autre afin de créer la recette parfaite, la combinaison de grain qu’il faut.

Parmi les plus belles plages qui ne collent pas sur la peau, on retrouve celles des Jeux olympiques de Beijing 2008 et de Londres 2012. D’ailleurs, petit fait cocasse : lors d’un match à Beijing 2008, l’Américaine Kerri Walsh, l’une des meilleures joueuse au monde, y a perdu sa bague de mariage. Les bénévoles l’ont finalement retrouvée après avoir passé les 17 000 tonnes de sable au détecteur de métal !

4- Plage de Bondi, Sydney (Australie)

Time for this now. Photo by @aquabumps

A post shared by Josh Lawson (@thatjoshlawson) on

La plage de Bondi était déjà populaire avant la tenue des Jeux de Sydney en 2000. Mais c’est lors de ces Jeux qu’elle est devenue une étendue de sable iconique dans l’univers du volleyball de plage.  C’est LA plage la plus populaire de Sydney et du coup de toute l’Australie et ce n’est pas pour rien : elle offre des vues imprenables et un style de vie incomparable. Jogging, volley, surf, détente, tout est permis ! De plus, la « Coastal Walk », reliant la plage de Bondi à Coogee est un incontournable pour ceux qui aiment les promenades sur le bord de la mer tout en profitant des panoramas plus beaux les uns que les autres.

5— Santa Monica, Californie (États-Unis)

C’est la plage infinie de Santa Monica aux États-Unis qui est considérée comme le berceau du volleyball de plage. En 1930, Paul Johnson disputa le tout premier match opposant deux équipes de deux joueurs et depuis, ce sport est l’un de plus populaire aux Jeux olympiques. C’est aussi un endroit qui a marqué une alliance déterminante entre le sport et la culture pop. Dans les années 60, alors que Marilyn Monroe et John F. Kennedy étaient spectateurs des parties de volleyball de plage, les Beatles y échangeaient quelques passes, jouaient dans des tournois et donnèrent même un concert en plein air. Aujourd’hui cet endroit mythique est reconnu comme la «plage classique», qui s’étend sur plus de 3 km, équipé d’un long pont, d’arcades, puis offrant la possibilité de jouer au volleyball, de faire du vélo ou de sauter à l’eau et aller surfer les vagues.

6— Karon, Phuket (Thaïlande)

День клонился к закату #thailandkaron #karonbeach

A post shared by Irina Shmeleva (@ishmeleva) on

Personne ne connaît le sable mieux que les athlètes qui s’y heurtent et s’y propulsent. Selon la médaillée olympique, April Ross, la meilleure plage où elle a joué dans sa vie est Karon Beach à Phuket, en Thaïlande. Le soleil, le sable d’une profondeur parfaite, pas trop granuleux et l’océan bleu turquoise qui attend les athlètes après la partie, c’est le paradis. Il y a aussi plusieurs autres activités disponibles et accessibles : de la paravoile, du jet ski, du surf, ou bien un massage thaïlandais sur la plage. C’est un endroit exotique des plus beau où tout le monde y trouvera son compte !

7—Plage de North Chesterman, Tofino (Canada)

Une nageoire de surf sur la plage de North Chesterman à Tofino, en Colombie-Britannique. Le lundi 30 juin 2014. LA PRESSE CANADIENNE / Jonathan Hayward

Tofino est endroit qui vous transporte ailleurs même si, physiquement, il constitue un petit village situé tout près de nous, sur la côte ouest de l’île de Vancouver. Considéré par plusieurs comme la « meilleure destination de surf en Amérique du Nord » la plage de North Chesterman est aussi un lieu d’entrainement de prédilection pour les surfeurs canadiens. Quelques fois par année, la plage accueille des gens de partout dans le monde pour des compétitions de surf comme le Rip Curl Pro Tofino. Avec la nature sauvage qu’elle propose et ses vagues de qualité, Tofino n’a pas fini de rassembler les gens sur sa plage.

8—Plage de Polignano a Mare,  Bari (Italie)

Ce qu’il y a de beau avec une plage c’est qu’elle s’accommode à tout type de personne. Elle peut plaire simultanément à un athlète qui pratique son sport et à un spectateur qui veut simplement assister aux performances. Un des sports encore méconnu qui rassemble beaucoup de personne sur le bord de la mer est le plongeon de falaise. Depuis quelques années, la plage de Polignano a Mare accueille près de 70 000 spectateurs sur ses rivages. Quoi de plus électrisant que de regarder une compétition de si près! D’ailleurs, l’année dernière, la Canadienne Lysanne Richard y a remporté la première place. Il est possible de revoir sa performance ici.

9— Plage de Manhattan, Californie (États-Unis)

Manhattan Beach est définitivement l’une des plus belles plages du sud de la Californie. Ses boutiques et restaurants accueillent régulièrement des tournois importants de volleyball comme le légendaire Manhattan Beach Six Man, qui a déjà attiré plus de 100 000 personnes, et l’AVP Manhattan Beach Open, par exemple. Le premier tournoi officiel de volleyball de plage s’est d’ailleurs déroulé sur cette plage. Et petit plus, si vous marchez jusqu’au bout de la jetée, vous y verrez des plaques avec les noms de certains des meilleurs joueurs volleyball de plage.

10— Mizuno Beach, Bibione (Italie)

Lorsqu’il est question de volleyball de plage, il y a un tournoi à ne pas manquer : le Marathon de Mizuno Beach. Chaque année 20 000 personnes se rendent à Bibione pour jouer sur cet immense étendu de sable le jour et faire la fête le soir. À ce jour, c’est le plus grand tournoi de volleyball de plage au monde ! Oui, oui, jouer au volleyball toute la journée et faire la fête sur la plage le soir, une destination de rêve n’est-ce pas ?

En plus d’être un tournoi plaisant, il accueille plusieurs athlètes de haut niveau. En 2015, ce sont les étoiles montantes du volleyball de plage féminin, Sara Hughes et Kelly Claes, qui ont remporté la médaille d’or du Marathon après avoir battu les Italiennes Greta Cicolari et Francesca Giogoli en finale.