Denis Shapovalov a tout le potentiel pour devenir la prochaine grande vedette du tennis et il l’a prouvé mardi après-midi sur le court central de Montréal en écartant le Brésilien Rogerio Dutra Silva en trois manches de 4-6, 7-6(8) et 6-4.

Tirant de l’arrière une manche à zéro et 2 à 5 au bris d’égalité, le Canadien de 18 ans a jugé bon de questionner l’appel de l’arbitre de ligne ayant jugé son service à l’extérieur du carré. Et c’est là que la vapeur a tourné! Comme si confronter l’autorité lui avait donné un coup de confiance, Shapovalov a su par la suite effacer quatre balles de match et remporter le bris par la marque de 10 à 8 sur une double faute du Brésilien après une heure cinq minutes de jeu au deuxième acte.

Le Canadien Denis Shapovalov contre Rogerio Dutra Silva du Brésil au tournoi de tennis de la Coupe Rogers, mardi 8 août 2017 à Montréal. LA PRESSE CANADIENNE / Paul Chiasson

Un bris à 3-3 a donné au Canadien toute la confiance qu’il avait besoin pour s’imposer dans la manche ultime face à la 64e raquette mondiale. Après avoir raté deux balles de match à 5-3, le Canada s’est ensuite présenté au service où il a réalisé son 11e as de la rencontre. Celui qui pointe au 143e rang de l’ATP – lui qui était classé en dehors du top 200 (oui, oui, du top 2000) il y a deux ans –  a profité des deux fautes directes de son adversaire pour s’offrir trois autres balles de match. C’est sur la deuxième qu’il a pu sceller l’issue de la rencontre avec un 12e as.

À LIRE : Polansky remporte le choc des Canadiens à Montréal

La sensation de Tennis Canada, qui a pu profiter des encouragements du grand Wayne Gretzky, affrontera le tombeur de John Isner, l’Argentin Juan Martin del Potro, au deuxième tour.

Du côté de Toronto, Eugenie Bouchard s’est fait montrer la porte de sortie d’entrée de jeu face à la Tchèque Donna Vekic par la marque de 3-6 et 4-6.