Les opinions de notre blogueur sont les siennes et ne représentent pas nécessairement celles de Hockey Canada ou du Comité olympique canadien.

Une ligue professionnelle nord-américaine a confirmé que ses joueurs seraient admissibles à aller aux Jeux olympiques… mais ce n’est pas celle que l’on attendait.

La mère des club-écoles de la LNH, la Ligue américaine, a annoncé que les équipes nationales pourraient sélectionner ses joueurs pour les représenter aux Jeux.

Mais qu’est-ce que cela signifie exactement?

Pour l’instant, simplement que les joueurs ayant un contrat dans la Ligue américaine pourront être sélectionné par les équipes nationales. Pas les joueurs ayant des contrats à deux volets et pas les joueurs avec un contrat de la LNH qui sont envoyés dans les Mineures.

À LIRE : Les meilleurs joueurs canadiens ne faisant PAS partie de la LNH

Connor McDavid est l’un des nombreux joueurs qui ont exprimé leur déception à la suite de l’annonce de la LNH de ne pas envoyer ses joueurs aux Jeux de PyeongChang en 2018. On le voit ici célébrer après avoir remporté l’or au Championnat mondial junior de 2014-2015. (PC/Frank Gunn)

En gros, une équipe comme les Oilers ne pourraient pas envoyer Connor McDavid, qui n’a pas à passer par le ballotage, dans leur filière à Bakersfield pour qu’il soit admissible au tournoi olympique.

C’est vraiment juste les joueurs avec des contrats de la Ligue américaine, comme Tom Kostopoulos. Oui, oui, le même Kostopoulos qui a vêtu le chandail des Canadiens entre 2007 et 2009 et qui a joué 630 matchs en carrière dans LNH. On pourrait également voir certains joueurs avec de l’expérience en LNH porter la feuille d’érable tels que Teddy Purcell ou Patrice Cormier.

Et ne vous méprenez pas. De voir Kostopoulos à 38 ans porter le chandail du Canada pour la première fois, aux Jeux olympiques de surcroit, serait une belle histoire. Mais c’est McDavid que l’on veut voir. Et si l’annonce laisse planer une lueur d’espoir, elle est généralement insignifiante.

Patrice Cormier avait été le capitaine d’Équipe Canada junior en 2009. Pourrait-il revêtir le chandail du Canada à PyeongChang? (PC/Nathan Denette)

C’est sans compter que les joueurs seraient uniquement disponibles dans la période entre le 5 et le 26 février. Ce qui veut dire qu’ils ne pourraient s’entraîner avec l’équipe ni participer à des matchs préparatoires.

Le tournoi olympique commence le 9 février, cela veut dire que les joueurs de la Ligue américaine auraient quatre petites journées pour s’acclimater à l’équipe nationale. Dans de telles conditions, il serait surprenant qu’un grand nombre de joueurs de la LAH soient inclus dans la formation canadienne.