Si tu sautes, je saute

De toutes les prouesses athlétiques, le saut vertical est sous la loupe de bien des observateurs. Il existe plusieurs sports dans lesquels la hauteur des sauts des athlètes est mesurée et chacun d’eux exploite cette habileté pour différentes raisons.

Mais qui sont les athlètes qui sautent le plus haut?

Voyons d’abord les sports qui calculent systématiquement la hauteur des sauts, puis ceux dans lesquels cette donnée est moins facilement mesurable.

Basketball – Wilt Chamberlain (1,22 m) et Michael Jordan (1,17 m)

Wilt « The Stilt » Chamberlain détient le record du plus haut saut vertical de l’histoire de la NBA avec un saut de 1,22 m. Peu de gens croiraient qu’un homme de son gabarit, 7 pieds et 1 pouce, pourrait atteindre des hauteurs record. Wilt est un des athlètes qui a dominé la NBA, et il est le seul à avoir marqué 100 points en un seul match. On peut dire qu’il n’a pas peur de viser le sommet.

Parlant de sommets, on ne peut ignorer la légende en personne, Michael Jordan, que l’on appelle « Air Jordan » à cause de ses prouesses dignes de la haute voltige. La hauteur de son saut vertical a officiellement été mesurée à l’université de la Caroline du Nord lors de son séjour comme étudiant. Il avait atteint une hauteur de 1,17 m lors d’un saut précédé d’un élan, et il avait réussi un dunk à une main d’une hauteur de 1,07 m.

Football américain – Gerald Sensabaugh (1,17 mètre)

Les essais de saut au camp de recrutement de la NFL à Indianapolis, en 2017. (AP Photo / David J. Phillip)

Lors de camps de football officiels, le saut vertical est calculé à partir d’une position immobile. Mais pourquoi le saut est-il calculé?

Le saut vertical est un test pour évaluer les secondeurs et les joueurs défensifs, car les recruteurs peuvent constater jusqu’où les athlètes peuvent s’accroupir et quelle quantité d’énergie ils peuvent déployer en début de jeu. Ce test révèle la force des jambes de l’athlète et l’énergie explosive potentiellement déployée par ces muscles. Le saut le plus haut a été l’exploit du maraudeur Gerald Sensabaugh, qui, à 6 pieds, 1 pouce et 241 livres, a atteint une hauteur de 1,17 m.

Brent Celek des Eagles de Philadelphie est attaqué par Gerald Sensabaugh des Cowboys de Dallas lors de la première moitié d’un match de football de la NFL au Texas, en 2011. (AP Photo / Waco Tribune Herald, Jose Yau)

Athlétisme, saut en hauteur – Javier Sotomayor (2,43 mètres)

Le Javier Sotomayor de Cuba dégage la barre lors de la finale de saut en hauteur aux championnats du monde d’athlétisme en 2001. (CP PHOTO / Paul Chiasson)

Javier Sotomayor est un ancien athlète cubain d’athlétisme spécialiste du saut en hauteur. En juillet 1989, il est devenu la première personne à franchir la barre des 8 pieds en réalisant un saut de 2,43 m. En juillet 1993, il a battu son propre record du monde avec un saut de 2,45 m. Ce record qui tient toujours est l’un des plus anciens de l’histoire de l’athlétisme.

Athlétisme, saut à la perche – Sergueï Bubka (6,15 m) et Renaud Lavillenie (6,16 m)

Le saut à la perche est reconnu comme une importante épreuve de saut en athlétisme. Contrairement aux autres épreuves, il faut s’aider d’un équipement spécial pour réaliser le saut, soit une perche flexible, et franchir la barre transversale. La vitesse de course à l’approche de l’obstacle est un élément crucial de cette épreuve.

Sergueï Bubka est l’athlète le plus reconnu de l’histoire du saut à la perche. En juillet 1985, il est devenu le premier à franchir la barre des six mètres. Il a battu le record du monde extérieur à 17 reprises et le record du monde en salle à 18 reprises au cours de sa carrière, qui compte aussi six titres mondiaux et une médaille d’or olympique en 1988. Son ultime record du monde date de juillet 1994 où il a franchi 6,15 m. Il avait par contre déjà atteint 6,16 m en salle en février 1993.

En 2014, le champion olympique de Londres, Renaud Lavillenie, a été le premier à battre le record de Sergey vieux de deux décennies. Le Français de 27 ans a réussi à atteindre 6,16 m lors de la même compétition où Sergey avait battu son premier record du monde 21 ans plus tôt.

Leonel Marshall – Volleyball (1,27 m)

Voilà un athlète qui déplaçait de l’air. Leonel Marshall était un joueur cubain de volleyball professionnel reconnu pour ses sauts verticaux atteignant jusqu’à 1,27 m. Sa position d’attaquant en puissance lui a permis de devenir la vedette de l’équipe nationale masculine de Cuba, bien qu’il fût le plus jeune joueur de l’équipe présente à Sydney 2000. Leonel pouvait aussi apparemment effectuer un smash à 1,87 m et un bloc à 1,57 m.

 


Les sports qui suivent comportent quelques-uns des sauts les plus difficiles et les manœuvres les plus techniques qui soient, ce qui complique les choses pour mesurer la hauteur des sauts. Bien qu’ils soient moins souvent répertoriés, ces sauts n’en sont pas moins impressionnants.

D’abord, cassons la glace!

Patinage artistique

La hauteur d’un saut est un facteur important pour déterminer le nombre de rotations qu’un patineur peut accomplir. Plus leur impulsion est rapide, plus haut sera leur saut et plus long sera leur temps d’envol. Le saut le plus difficile de cette discipline est le quadruple saut ou le « quad », soit quatre rotations.

Il y a de cela plus de 25 ans, la légende canadienne du patinage artistique, Kurt Browning, a réussi le premier quadruple saut en compétition. Depuis ce temps le quad est quasi obligatoire dans toutes les compétitions masculines internationales, où inclure quatre de ces sauts au programme long est maintenant la norme.

Gymnastique artistique

En gymnastique artistique, comme en patinage artistique, un saut réussi doit avoir assez de hauteur pour permettre à l’athlète de compléter sa figure et d’atterrir sur ses pieds en conservant une forme impeccable.

La médaillée d’or de Rio 2016, Simone Biles, est reconnue pour ses sauts périlleux défiant la gravité. Ses envolées spectaculaires au cheval d’arçon et à la poutre ne manquent pas d’impressionner les spectateurs, mais c’est sa manœuvre signature de l’exercice au sol que l’on appelle « The Biles » qui fait tourner le plus les têtes. En exécutant cette figure, un double saut périlleux tendu avec une demi-vrille et un atterrissage à l’aveugle, elle atteint une hauteur équivalente à deux fois sa taille, donc près de 3 mètres.

Ski acrobatique et snowboard

En 2016, le Suzuki Nine Knights a mis en scène un des plus grands sauts avec réception décalée (la zone d’atterrissage est perpendiculaire à la rampe) jamais construits. Du haut de ses cinq étages, il offrait la scène la plus propice aux bris de records. Le 2 avril 2016, lors de l’événement du Nine Knights Perfect Hip, deux records du monde ont été réalisés pour la hauteur atteinte sur ce genre de saut, un en ski et l’autre en snowboard. David Wise, un skieur américain et médaillé d’or en demi-lune à Sotchi 2014, a atteint 14,2 m sur la rampe de 11 mètres. Le Suisse Christian « Hitsch » Haller, un planchiste qui excelle en demi-lune, a atteint une hauteur de 11,3 m au‑dessus de l’arête (la ligne qui sépare la rampe de la plateforme). Voici quelques-uns des meilleurs moments de cette compétition en Italie.

Trampoline

Le trampoline est un sport dans lequel les gymnastes effectuent des figures acrobatiques en rebondissant sur un trampoline. Les programmes sont élaborés afin de démontrer une variété de sauts périlleux avants et arrières et de figures avec et sans rotation. Les sauts sont jugés selon leur degré de difficulté, leur exécution et le temps d’envol. En trampoline, la hauteur du saut vertical n’est pas mesurée; c’est plutôt la durée de l’envol de l’athlète que l’on calcule.

Pour le plaisir, voyez le médaillé d’argent des Jeux olympiques de 2008, Jason Burnett, à l’œuvre. Il est réputé être capable d’exécuter les figures les plus difficiles en trampoline, et il ne cesse de porter son sport vers d’autres sommets.