À l’approche des XXIIIes Jeux olympiques d’hiver qui auront lieu à PyeongChang, le moment est tout désigné de se remémorer quelques-uns des plus grands exploits sportifs canadiens.

Le Canada a un amour profond et une grande passion pour le sport qui se manifestent à travers ses Jeux à domicile, ses coupes Stanley et ses séries mondiales remportées grâce à ses athlètes qui brillent dans leurs sports respectifs.

Jetons un coup d’œil à quelques-uns des plus remarquables exploits en attendant ceux qui seront réalisés très bientôt.

Terry Fox

Exploit : Courir à travers tout le Canada afin d’amasser des fonds pour la recherche contre le cancer

Le coureur Terry Fox poursuit son Marathon de l’Espoir à travers le Canada, en septembre 1980. (PHOTO / fichiers PC)

Il est sans conteste l’une des figures sportives les plus inspirantes partout dans le monde. Terry Fox, dont la jambe droite avait été atteinte par le cancer, était déterminé à prouver à tous, lui le premier, que tout est réalisable lorsqu’on y consacre sa vie. Il a certainement montré au monde entier que les amputés pouvaient aussi être d’excellents sportifs. Cinq ans après le Marathon de l’espoir, Rick Hansen, l’un des athlètes paralympiques les plus célèbres du Canada et un ami de Terry Fox, a accompli son propre périple historique, « La tournée mondiale Rick Hansen ». Ces hommes ont beaucoup contribué au mouvement d’inclusion des personnes handicapées dans toutes les sphères sportives.

Wayne Gretzky

Exploit : Le seul joueur de la LNH dont le numéro a été retiré à l’échelle de toute la ligue

Wayne Gretzky du Canada lors d,un match de hockey contre les États-Unis aux Jeux olympiques d’hiver de Nagano en 1998. (CP Photo / COC / F. Scott Grant)

Communément appelé « La Merveille », il est le détenteur de plusieurs records de pointage et de titres de championnats de la coupe Stanley. Il est sans doute le meilleur joueur de hockey de tous les temps. Wayne Gretzky a réalisé des exploits aux statistiques impressionnantes pendant toute sa carrière, et la plupart de ses records tiennent toujours. Certains ne seront peut-être jamais battus, comme celui de ses 894 buts en saison régulière, 93 de plus que Gordie Howe; ses 1963 mentions d’aide en saison régulière, 714 de plus que Ron Francis; ou ses 2857 points en saison régulière, 943 de plus que Jaromir Jagr.

Cindy Klassen

Exploit : Cinq médailles en une seule participation à des Jeux olympiques (hiver)

Photo: CP Images

Cindy Klassen avec ses cinq médailles olympiques remportées à Turin 2006 (Photo CP)

Multimédaillée des Championnats du monde et toujours détentrice du record du monde au 3000 m, Cindy Klassen a égalé Clara Hughes au premier rang des olympiens canadiens les plus décorés avec ses six médailles. Cinq de ces médailles ont été remportées à Turin 2006, où elle est devenue la première patineuse de vitesse et la première Canadienne, tous genre et sports confondus, à atteindre le podium à cinq reprises lors des mêmes Jeux. Jacques Rogge, l’ancien président du CIO, la surnommait la « Femme des Jeux ». Elle a aussi eu l’honneur d’être désignée porte-drapeau lors de la cérémonie de clôture des Jeux de Turin.

Steve Nash

Exploit : Sacré joueur le plus utile (MVP) de la NBA à deux reprises

Steve Nash, des Suns de Phoenix, a remporté son trophée du meilleur joueur de la NBA avant le match de demi-finale de la Conférence de l’Ouest contre les Mavericks de Dallas le 9 mai 2005 à l’America West Arena de Phoenix (AP Photo / Matt York).

Joueur de l’équipe des étoiles à huit reprises, Steve Nash a eu une carrière dans la NBA digne du temple de la renommée. En 2005, il a été le premier Canadien nommé joueur le plus utile de la ligue. Il a récolté cet honneur à nouveau en 2006, toujours au sein de la même équipe, celle des Suns de Phénix. Steve Nash a entrepris de développer le basketball au Canada et il occupe le poste de directeur général de l’équipe nationale canadienne. Il est aussi philanthrope par l’entremise de la Fondation Steve Nash qui œuvre auprès des enfants défavorisés afin d’améliorer leur santé, leur développement personnel, leur éducation et leur bien-être.

Christine Sinclair

Exploit : 168 buts sur la scène internationale, et le compteur tourne toujours

La capitaine du Canada Christine Sinclair a joué 80 minutes dans un match amical contre le Brésil le 7 juin 2016 à Ottawa (Greg Kolz).

Sans doute la figure de proue du soccer canadien, Christine Sinclair a été joueuse canadienne de l’année à 13 reprises au cours des 17 dernières années. Elle a aussi été capitaine de l’équipe qui a remporté deux médailles de bronze consécutives pour le Canada à Londres 2012 et Rio 2016. Elle a été la première joueuse de soccer à représenter le Canada lors de 250 matchs, et elle a aussi été nommée à l’équipe féminine All-Time Canada XI. Christine est la meilleure marqueuse canadienne de l’histoire, et elle figure au deuxième rang international derrière l’Américaine Abby Wambach.

Kurt Browning

Exploit : Le premier patineur à réussir un quadruple saut en compétition

Kurt Browning est devenu l’un des athlètes préférés du Canada malgré les hauts et des bas qu’il a connus en carrière. Ce sont les Championnats du monde de 1988, où il a réussi le premier quadruple saut en compétition, qui l’on fait connaître de tous. À ce moment, l’histoire du patinage artistique a été réécrite. Il a ensuite remporté quatre titres canadiens et mondiaux. Ses succès et sa personnalité lui ont permis de gagner le soutien d’innombrables Canadiens. Après avoir chuté lors de son programme court à Lillehammer 1994, l’empêchant à nouveau d’aspirer à une médaille olympique, il a reçu une multitude de lettres d’appui, dont une qui avait la forme d’une immense accolade.

Nancy Greene-Raine

Exploit : Gagnante du tout premier titre de Coupe du monde en 1967

Nancy Greene du Canada participe lors des Jeux olympiques d’hiver de Grenoble en 1968. Greene a remporté la médaille d’argent au slalom et la médaille d’or au slalom géant. (CP Photo / COC)

Nancy Green est l’athlète de ski alpin la plus décorée au Canada avec ses 14 victoires en Coupe du monde, ses deux titres de classement général en Coupe du monde et ses deux médailles olympiques obtenues à Grenoble 1968. Nancy a transposé son attitude positive et fonceuse au Sénat canadien en 2009.

Mike Weir

Exploit : Le seul Canadien à remporter un titre majeur en golf

Mike Weir obtient le veston vert de Tiger Woods après avoir remporté le Tournoi des Maîtres de 2003 au Augusta National Golf Club à Augusta, en Géorgie, le dimanche 13 avril 2003 (AP Photo / Amy Sancetta)

Mike Weir est le meilleur golfeur canadien à ce jour avec ses huit impressionnantes victoires sur le circuit de la PGA, dont le seul tournoi majeur remporté par un Canadien, le Tournoi des maîtres de 2003. C’était l’un des trois titres qu’il avait remportés cette année-là où il avait aussi remporté le trophée Lou Marsh remis à l’athlète canadien de l’année.

Hayley Wickenheiser

Exploit : Quatre médailles d’or olympiques consécutives

La capitaine d’Équipe Canada, Hayley Wickenheiser, patrouille avec le drapeau après avoir remporté la médaille d’or en hockey féminin aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver 2010, le jeudi 25 février 2010. LA PRESSE CANADIENNE / Scott Gardner

Elle partage cet exploit avec ses coéquipières Jayna Hefford et Caroline Ouellette, les premières femmes ayant remporté quatre médailles d’or consécutives aux Jeux olympiques d’hiver. Mais Hayley Wickenheiser est aussi considérée par plusieurs comme la meilleure joueuse de hockey sur glace de tous les temps. Elle a représenté le Canada à cinq Jeux olympiques d’hiver et y a remporté une médaille à chaque fois. Sa carrière olympique fructueuse compte aussi deux titres de joueuse la plus utile. Son influence sur le sport perdurera, car elle fait figure de proue dans le milieu du hockey féminin au Canada. Elle est la meilleure marqueuse de tous les temps au Canada avec ses 49 buts sur la scène internationale en comptant les Jeux olympiques et les Championnats du monde. En 2003, elle a été la seule femme à jouer et à marquer dans une ligue masculine professionnelle lors d’un match de deuxième division en Finlande. Elle a ensuite fait une brève incursion dans la troisième division masculine en Suède. Elle est source d’influence pour plusieurs jeunes joueuses de hockey qui tenteront de suivre ses traces.

Clara Hughes

Exploit : La seule olympienne (tous genres confondus) à remporter plusieurs médailles aux Jeux olympiques et aux Jeux olympiques d’hiver

Clara Hughes  lors des Jeux de Vancouver 2010.

Clara Hughes est une cycliste et une patineuse de vitesse qui a remporté six médailles en carrières. Comme sa coéquipière Cindy Klassen, elle est au premier rang des olympiens les plus décorés du Canada. Bien qu’elle soit la cinquième athlète et la deuxième femme médaillée aux Jeux d’été et aux Jeux d’hiver, elle a été la première à y remporter plusieurs médailles. Sa récolte a commencé par deux médailles de bronze à Atlanta 1996, suivies de quatre médailles en patinage de vitesse à Salt Lake City 2002, Turin 2006 et Vancouver 2010.

Ian Millar

Exploit : Record de participation aux Jeux (10)

Ian Miller et Dixson en 2014 (Photo: Canada Equestre).

Sa longévité dans la discipline du saut d’obstacles en sports équestres lui a valu son surnom de « Capitaine Canada » donné par ses pairs. Il est médaillé d’argent olympique de Beijing 2008 et double champion de Coupe du monde en saut d’obstacles. Le cavalier canadien le plus décoré est aussi intronisé aux temples de la renommée du Canada et d’autres sociétés prestigieuses. Ian a participé à ses premiers Jeux à Munich 1972 à l’âge de 25 ans. Il a participé à tous les Jeux olympiques depuis, et ce, jusqu’à ses derniers en 2012 à Londres alors qu’il était âgé de 65 ans. À Beijing 2008, il a obtenu sa première médaille olympique en reportant l’argent à l’épreuve par équipes à l’âge de 61 ans. Il s’était écoulé 36 ans depuis ses débuts olympiques avant qu’il ne remporte cette médaille qui lui avait jusqu’alors échappé.

Penny Oleksiak

Exploit : La plus jeune championne olympique canadienne et la première à remporter quatre médailles aux mêmes Jeux olympiques (été)

Penny Oleksiak, du Canada, sur le bloc de départ dans les demi-finales féminines du 100 mètres aux Championnats du monde FINA en petits bassin, le mercredi 7 décembre 2016 à Windsor, en Ontario. LA PRESSE CANADIENNE / Paul Chiasson

Penny est en plein essor depuis sa performance révélatrice à Rio 2016, où elle a remporté quatre médailles. Du haut de ses 16 ans, elle est devenue la plus jeune championne olympique canadienne. On lui a décerné le trophée Lou Marsh remis au meilleur athlète canadien et le prix Bobbie Rosenfeld (lien en anglais) de la meilleure athlète canadienne en 2016. À la suite de sa domination à Rio 2016, sa prochaine participation aux Jeux olympiques risque d’être fort impressionnante. Sa carrière la mènera peut-être à devenir l’athlète canadienne la plus décorée.