Les Canadiennes ont obtenu l’argent en Super finale de la Ligue mondiale de water-polo, dimanche à Shanghai, s’inclinant 12-6 devant les États-Unis.

Championnes en titre, les Américaines n’ont jamais accusé de déficit, prenant notamment des avances de 2-0 et 6-3.

L’unifolié avait mérité sa place en match ultime avec un gain de 11-10 contre la Russie, après avoir comblé un retard de 6-10.

Le Canada accédait à la Super Finale pour la première fois depuis 2009.

Dans le match pour l’or, la Britanno-Colombienne Hayley McKelvey a réduit l’avance américaine à 2-1 à la fin du premier quart.

La Manitobaine Shae Fournier et l’Ontarienne Emma Wright (deux fois) ont ajouté des buts au deuxième quart, mais les États-Unis menaient quand même 6-4 à la demie.

Monika Eggens (C.-B.) a approché les siennes à 5-7 en avantage numérique, avant deux filets américains.

McKelvey a diminué l’écart tôt en dernière période, mais les Canadiennes n’allaient pas s’approcher davantage.

La gardienne Jessica Gaudreault, d’Ottawa, a remporté le titre de meilleure gardienne de la compétition.

« Ce tournoi est assurément une réussite pour nous, a dit Theocharis Pavlidis, entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine. C’est un excellent départ pour la préparation estivale qui nous mènera à notre compétition la plus importante, soit les Mondiaux. »

L’équipe à Shanghai incluait Joelle Bekhazi, de Pointe-Claire, Christine Robinson, de Lachine, ainsi Krystina Alogbo, Michelle Caron, Élyse Lemay-Lavoie et Axelle Crevier, toutes de Montréal.

Bekhazi a inscrit huit filets pendant le tournoi.

Au début du mois prochain, les Canadiennes vont disputer des tournois en Europe, à commencer par un aux Pays-Bas, en vue des championnats du monde de la FINA qui auront lieu du 14 au 30 juillet à Budapest, en Hongrie.

Nouvelles de © La Presse Canadienne, 2017. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

twitter_frsocial-ads