Cette semaine, Olympique.ca plonge dans les années 30 dans le cadre de la série sur les plus grands exploits sportifs canadiens des 150 dernières années.

En attendant de célébrer le 150e anniversaire du pays, vous pouvez consulter les moments clés des décennies précédentes en cliquant ici.

Même si les années 30 ont été marquées par la Grande Dépression, ce qui a grandement affecté le nombre d’athlètes prenant part aux Jeux olympiques de 1932, le Canada est tout de même parvenu à s’imposer sur la scène sportive.

1930 – Hamilton accueille les premiers Jeux de l’Empire britannique

Les Jeux de l'Empire britannique au Stade Scott Park en 1930 à Hamilton, en Ontario. (Photo: Canada. Dept. of Interior / Library and Archives Canada)

Les Jeux de l’Empire britannique au Stade Scott Park en 1930 à Hamilton, en Ontario. (Photo: Canada. Dept. of Interior / Library and Archives Canada)

Connue aujourd’hui sous le nom de Jeux du Commonwealth, la première incarnation fut présentée à Hamilton, en Ontario où 11 pays ont été représentés par plus de 400 athlètes. L’Australie, les Bermudes, la Guyana britannique, l’Angleterre, l’Irlande du Nord, Terre-Neuve, la Nouvelle-Zélande, l’Écosse, l’Afrique du Sud et les Pays de Galle ont également pris par à la compétition. Sept sports étaient au programme, soit l’athlétisme, la boxe, les quilles sur gazon, l’aviron, la natation, le plongeon et la lutte.

Au terme des Jeux, le Canada a récolté un total de 54 médailles pour finir deuxième au classement derrière l’Angleterre (61). Parmi les médaillés on retrouve Percy Williams qui a triomphé au 100 m deux ans après avoir remporté deux médailles d’or olympiques à Amsterdam. Le facture totale des Jeux s’est élevée à un peu moins de 100 000$.

1932 – Podiums canadiens aux Jeux d’hiver

Le Canadien Frank Stack a pris part à l'épreuve de patinage de vitesse des Jeux olympiques de Lake Placid en 1932. Il a remporté le bronze au 10 000 m. (CP Photo/COC)

Le Canadien Frank Stack a pris part à l’épreuve de patinage de vitesse des Jeux olympiques de Lake Placid en 1932. Il a remporté le bronze au 10 000 m. (CP Photo/COC)

Lors des deux premières éditions des Jeux d’hiver, le Canada n’a récolté qu’une médaille au terme de chaque rendez-vous, soit l’or en hockey sur glace. Mais tout a changé à Lake Placid en 1932. En plus d’un troisième titre consécutif en hockey, le Canada s’est emparé de cinq médailles en patinage de vitesse et s’est retrouvé sur le podium en patinage artistique. Il s’agissait des Jeux les plus fructueux du Canada depuis Albertville 1992.

Alex Hurd et Willy Logan ont chacun décroché deux médailles. Hurd a raflé le bronze sur 500 m et l’argent sur 1500 m, podium qu’il a d’ailleurs partagé avec Logan qui lui s’est mérité le bronze en plus d’une autre troisième place au 5000 m. Frank Stack s’est quant à lui offert le bronze au 10 000 m. Le premier médaillé olympique canadien en patinage artistique fut Montgomery Wilson. Il a terminé au troisième rang de l’épreuve masculine.

Le Canadien Montgomery Wilson s'exécute lors de l'épreuve masculine de patinage artistique des Jeux olympiques d'hiver de Lake Placid 1932. (CP Photo/COC)

Le Canadien Montgomery Wilson s’exécute lors de l’épreuve masculine de patinage artistique des Jeux olympiques d’hiver de Lake Placid 1932. (CP Photo/COC)

1932 – Le premier champion olympique autochtone

En plus d’être l’un des premiers olympiens canadiens issus des Premières nations, Kenneth Moore est également le premier champion olympique autochtone du pays. En 1932, aux Jeux de Lake Placid, il décroché l’or comme membre de l’équipe canadienne de hockey. Moore n’a pris par qu’à un match qui s’est soldé par une victoire de 10-0 aux dépens de la Pologne au tour préliminaire.

1932 – Les deux premiers triples médaillés olympiques canadiens

Le Canadien Phil Edwards (milieu au centre) prend part à une épreuve d'athlétisme aux Jeux de Los Angeles en 1932. (CP Photo/COC)

Le Canadien Phil Edwards (milieu au centre) prend part à une épreuve d’athlétisme aux Jeux de Los Angeles en 1932. (CP Photo/COC)

En 1932, les Canadiens Phil Edwards et Alex Wilson se sont illustrés sur la piste du stade d’athlétisme des Jeux de Los Angeles, remportant un total de cinq médailles entre eux pour ainsi devenir les premiers triples médaillés olympiques de l’histoire du Canada.

Après avoir monté sur la troisième marche du podium au relai 4×400 m, Wilson et Edwards ont respectivement mis la main sur deux médailles individuelles. Au 800 m, ils se sont à nouveau retrouvés sur le podium ensemble alors que Wilson avait conclu la course au deuxième rang devant Edwards. Ce dernier s’est couvert de bronze pour une seconde fois à l’occasion du 1500 m alors que l’autre médaille de Wilson est survenue au 400 m où il s’est classé troisième.

1932 – McNaughton, champion olympique au saut en hauteur

Le Canadien Duncan McNaughton a décroché le titre olympique du saut en hauteur aux Jeux de Los Angeles 1932. (CP Photo/COC)

Le Canadien Duncan McNaughton a décroché le titre olympique du saut en hauteur aux Jeux de Los Angeles 1932. (CP Photo/COC)

Lorsque Duncan McNaughton a décroché l’or au saut en hauteur aux Jeux de Los Angeles 1932, il ne pouvait se douter qu’aucun Canadien ne répèterait l’exploit avant les Jeux de Rio lors desquelles Derek Drouin a ramené le titre au pays après une attente de 84 ans.

McNaughton n’avait pas pris part aux essais nationaux, mais résidait déjà à Los Angeles pour ses études. Il a tout de même été accepté au sein de l’équipe olympique et s’est retrouvé dans une quadruple égalité pour la première place. Lors du bris d’égalité, aucun des quatre compétiteurs n’est parvenu à se démarquer lors des deux premiers tours, mais McNaughton a réussi à franchir 1,97 m pour s’emparer de l’or.

1936 – Phil Edwards, l’homme en bronze

Le Canadien Phil Edwards (en avant plan) lors d'une épreuve d'athlétisme aux Jeux d'Amsterdam 1928. (CP Photo/COC)

Le Canadien Phil Edwards (en avant plan) lors d’une épreuve d’athlétisme aux Jeux d’Amsterdam 1928. (CP Photo/COC)

Phil Edwards détient un record particulier dans l’histoire de l’olympisme en étant le seul athlète détenant uniquement cinq médailles de bronze en athlétisme. Au travers de trois Jeux olympiques, de 1928 à 1936, Edwards a obtenu deux médailles de bronze comme membre du relais 4×400 m, deux au 800 m et une au 1500 m.

En montant sur son dernier podium à Berlin, il est devenu le Canadien le plus décoré de l’histoire des Jeux, un record qu’il portera jusqu’au 21e siècle avant d’être égalé et éventuellement surpassé. Il demeure le Canadien ayant remporté le plus de médailles aux Jeux d’été aux côtés de Lesley Thompson-Willie, barreuse en aviron. Les exploits d’Edwards lui ont permis de devenir le tout premier récipiendaire du prix Lou Marsh en 1936 décerné à l’athlète de l’année au Canada.

1936 – Le Canada remporte sa seule médaille de basketball

Sous les yeux de l’inventeur James Naismith, le basketball a fait son entrée au programme olympique à Berlin en 1936 avec un tournoi masculin. Le Canada s’est frayé un chemin jusqu’en finale en vertu de cinq victoires, 170 points produits et 85 points accordés.

Le match pour la médaille d’or s’est déroulé dans des circonstances particulières. N’étant pas familiers avec le basketball, les organisateurs allemands avaient tenu la compétition à l’extérieur sur une surface couverte de sable et de terre. Durant la finale, les joueurs ont dû composer avec la bouette qui s’était formée en raison d’averses, ce qui explique le bas total de points du match qui s’est soldé par la marque de 19-2 en faveur des Américains. Il s’agit de la seule médaille olympique canadienne en basketball remportée à ce jour.

1936 – Débuts victorieux pour le Canada en canoë-kayak

Le Canadien Frank Amyot célèbre sa médaille d'or remportée à l'épreuve 1000 m en canoe aux Jeux de Berlin en 1936. (CP Photo/COC)

Le Canadien Frank Amyot célèbre sa médaille d’or remportée à l’épreuve 1000 m en canoë aux Jeux de Berlin en 1936. (CP Photo/COC)

Le Canada a décroché trois médailles lors de l’entrée en scène du canoë et du kayak aux Jeux olympiques à Berlin 1936. Frank Amyot a triomphé au C-1 1000 m alors que Frank Saker et Harvey Charters atteint le podium à deux occasions, d’abord en remportant l’argent en C-2 10 000 m, puis le bronze au C-2 1000 m.