Le compte à rebours vers le 150e anniversaire du Canada le 1er juillet se poursuit.

Olympique.ca continue son récapitulatif des moments clés du sport canadien décennie par décennie depuis la confédération avec un survol des années 1890.

Découvrez les faits saillants des décennies précédentes ici.

1890 –  Premier champion du monde de patinage artistique

Louis Rubenstein en 1893. Pour plus d’information: http://collections.musee-mccord.qc.ca/en/collection/artifacts/II-99947/”

Reconnu comme étant « le Père du patinage artistique canadien », Louis Rubenstein a grandement contribué au développement du sport au Canada, no seulement en tant qu’athlète, mais aussi comme administrateur et promoteur. En 1890, Rubenstein a décroché une médaille d’or à l’occasion du premier Championnat du monde de patinage artistique, bien que les résultats ne furent pas officiels puisque la Fédération internationale n’était pas encore formée à cette époque.

Le chemin vers l’or à Saint-Pétersbourg, en Russie, fut cependant parsemé d’embûches alors que les organisateurs ont tenté de contrecarrer la participation de Rubenstein puisqu’il était juif. Ils ont également refusé de reconnaître sa victoire. Malgré tout, Rubenstein a pavé la route pour les succès canadiens en patinage artistique, dont 14 titres masculins aux Mondiaux.

 

1891 – L’invention du basketball

Natif de l’Ontario, James Naismith est reconnu pour avoir inventé le jeu du basketball alors qu’il était entraîneur dans le YMCA de l’International Training School, à Springfield, au Massachusetts. Cherchant à développer un sport se pratiquant à l’intérieur dans le but de garder ses élèves en forme au cours de l’hiver, Naismith a développé une version rudimentaire du basketball en se servant d’un ballon de soccer et de paniers de pêche.

La première partie de basketball a été jouée en décembre 1891. Le nouveau sport n’a pris que deux ans avant d’être instauré à travers le monde par l’entremise du réseau YMCA.

 

1891 – Premier match officiel de hockey féminin

Les détails entourant la date et le lieu de la première partie de hockey féminin sont plutôt nébuleux. En mars 1889, un match comprenant huit joueuses, dont Lady Isobel Stanley, fille du Gouverneur général Lord Stanley (qui trois ans plus tard a fait don du trophée qui porte aujourd’hui son nom) s’est déroulé à Ottawa.

Le 11 février 1891, le premier récit d’une partie de hockey féminin à être publié dans un journal est apparu. Dans son article, le journaliste note que lors de la rencontre à sept contre sept, certaines des participantes étaient de « très bonnes patineuses qui pouvaient manier la rondelle aussi bien que quelques-un des meilleurs joueurs masculins. »

 

1897 – Premiers mondiaux de patinage de vitesse

Plus de 40 ans après la première course de patinage de vitesse officiellement consignée au Canada, lors de laquelle trois officiers britanniques ont patiné de Montréal à Québec sur le fleuve Saint-Laurent Jack McCulloch de Winnipeg est devenu le premier champion du monde canadien de l’histoire de la discipline.

Des patineurs du Canada, de la Norvège et de l’Allemagne ont pris part aux Championnats du monde à Montréal, première compétition de la sorte à se dérouler à l’extérieur de l’Europe.

McCulloch a aligné des victoires au 1500 m, 5000 m et 10 000 m en plus de prendre le deuxième rang sur 500 m pour terminer en tête du classement cumulatif.

1897 – Les compétitions de ski débarquent au Canada

Notman & Son/Library and Archives Canada

Norvégien d’origine, Olaus Jeldness pourrait être considéré comme un pionnier du ski de compétition au Canada. Détenteur du record du monde de saut à ski à l’âge de 15 ans (92 pieds), Jeldness s’est établi au Canada en 1894, plus précisément à Rossland, en Colombie-Britannique, où il a transmis sa passion pour le ski.

En 1897, il a organisé et remporté la première épreuve de descente de l’histoire du Canada. L’année suivante, il a participé à la création du Carnaval d’hiver de Rossland où avait lieu le premier Championnat canadien de saut à ski, qu’il a également remporté. Durant trois ans, de 1898 à 1900, Jeldness a détenu les titres en descente et de saut à ski avant de prendre sa retraite.