Avez-vous participé à la journée #BellCause? Il n’est pas trop tard, vous avez toute la journée pour le faire.

Les athlètes d’Équipe Canada ont pris d’assaut les réseaux sociaux pour lutter contre la stigmatisation liée aux maladies mentales. Voici ce qu’ils avaient a dire sur le sujet.

À LIRE : Comment amasser des fonds pour Bell Cause pour la cause 

Joseph Polossikafis – Escrime

Clara Hughes et les initiatives #BellCause aident à donner plus de ressources aux personnes atteintes de maladies mentales, et ce depuis déjà sept ans.

Roseline Filion – Plongeon

Un seul mot-clic #BellCause suffit, mais plus il y en a plus ils feront des éclaboussures! N’est-ce pas Roseline?

Jen Kish – Rugby

Supporting all the way from Australia #bellletstalk

A post shared by Jen Kish (@jen_kish) on

Peu importe où que vous soyez, répandez le message comme Jen Kish et les médaillées de bronze de Rio 2016 en rugby le font de l’autre bout de la planète.

Kierra Smith – Natation

L’olympienne de Rio 2016 Kierra Smith nous dit que l’écoute est tout aussi importante que la discussion. Prenez soins de vos familles, amis colocataires et coéquipiers!

Aussi visionnez notre « Story » Instagram pour voir comment les olympiens d’Équipe Canada prennent soin de leur santé mentale.

Ainsi que celle qui se trouve sur notre compte Snapchat « team-canada ».

Dannie Boyd – Voile

When waiting for wind start a conversation for #bellletstalk @bell_letstalk #miamiworldcup @sailcanada

A post shared by Danielle Boyd (@dannieboyd) on

N’attendez pas que le vent tourne, parlez santé mentale dès maintenant comme le font les athlètes de Sail Canada Voile.

Gilmore Junio – Patinage de vitesse sur longue piste

L’olympien de Sotchi 2014 Gilmore Junio évoque que la maladie mentale n’est pas une faiblesse, il faut au contraire beaucoup de courage et de force pour en parler.

Mercedes Nicoll – Snowboard

La triple olympienne Mercedes Nicoll est allée chercher de l’aide alors qu’elle souffrait de dépression après sa commotion cérébrale à Sotchi 2014. Lisez son récit ici.

À LIRE : Dans ses propres mots : le combat de Mercedes Nicoll avec la dépression

Some days are more challenging than others #BellLetsTalk Certaines journées sont plus difficiles que d’autres! #BellCause

A post shared by Volleyball Canada (@volleyballcanada) on

Certaines journées sont plus difficiles que d’autres. Vous n’êtes pas seuls.

Tory Nyhaug – Cyclisme – BMX

Même les athlètes olympiques comme Tory Nyhaug doivent lutter avec leurs démons: « Tu n’es pas seul. Nous sommes humains. Moi aussi j’ai mes bas. »

Nick Hoag – Volleyball en salle

Ensemble tout est possible.

Penny Oleksiak – Natation

La quadruple médaillée olympique Penny Oleksiak nous rappelle que ce n’est pas en se comparant que ça ira mieux.

Lizanne Murphy – Basketball

Two of my favourite people at Canada Basketball. On the left, @ttatham, my sista from another mista since the day we stepped onto team Canada courts in 2005. And in the middle, my saving grace/sports psych/and so much more, Susan Cockle. Without these two I would not have been able to get through 2 major knee surgeries and to 2 olympics. As a big extrovert and joker, people might be surprised to know I've struggled with bouts of anxiety and depression. When I was younger, I had no one to turn to and struggled silently. Luckily through my sport, I have met 2 great sports psychs in Roger Friesen and Susan. With their help, I have learned how to deal and get past difficult times. Let's keep the conversation going so we don't have to hide our struggles but rather reach out for help. #endthestigma #BellLetsTalk #bellCause if anyone needs to talk… I am here! I know the feeling ❤

A post shared by Lizanne Murphy (@lizannie12) on

La membre de l’équipe olympique de basketball Lizanne Murphy explique que c’est à travers le sport qu’elle a trouvé les bonnes personnes à qui parler.

Erica Wiebe – Lutte libre

La championne olympique Erica Wiebe prend l’expression « lutter contre la stigmatisation liée aux maladies mentales » très au sérieux.