Avec l’année qui tire à sa fin, Olympique.ca fait une rétrospective des 16 récits les plus mémorables d’Équipe Canada en 2016 avec un nouvel article dévoilé chaque jour d’ici la nouvelle année. Vous pouvez trouver tous les articles de la série ici

Le 20 février 2016, les amateurs de patinage artistique du pays ont enfin reçu la nouvelle qu’ils attendaient : Tessa Virtue et Scott Moir revenaient à la compétition.

Le couple n’avait pas patiné devant des juges depuis leur médaille d’argent à Sotchi 2014, et plusieurs questions les préoccupaient. Allaient-ils être d’aussi bons techniciens qu’avant? Quel impact auraient deux années de spectacles sur leur performance? Et la plus angoissante, selon plusieurs observateurs : comment allaient-ils se mesurer à leurs nouveaux partenaires d’entraînement Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron de France, invaincus depuis décembre 2014 et sacrés champions du monde à deux reprises?

Tessa Virtue and Scott Moir perform to a medley by Prince in the short dance at the Autumn Classic International.

Tessa Virtue et Scott Moir lors de leur danse libre sur la musique de Princee aux Internationaux Classiques d’automne de Patinage Canada à Pierrefonds, le jeudi 29 septembre 2016.

Les champions olympiques de 2010 ont brisé la glace à la fin septembre dans un aréna de l’arrondissement de Pierrefonds, à Montréal, lors des Internationaux Classiques d’automne. Lorsqu’ils ont inscrit leur meilleur pointage en carrière pour leur performance à couper le souffle sur la musique de Prince en danse courte, l’optimisme fut instantané pour la saison à venir.

And so it begins…Photo: @gregkolz

A post shared by Tessa Virtue (@tessavirtue17) on

À LIRE : Un retour en or pour Tessa Virtue et Scott Moir

À la fin octobre, ils ont renoué avec le circuit du Grand Prix aux Internationaux de Patinage Canada et ont attiré des foules massives en plus d’élever le niveau de compétition. Ils ont remporté l’or, par moins d’un point seulement sur les doubles médaillés des Championnats du monde, les Américains Madison Chock et Evan Bates. Ils s’inquiétaient de certains éléments, particulièrement en danse libre, mais ils avaient quatre semaines pour se préparer en vue de leur premier duel contre les Français.

À LIRE : Les patineurs canadiens s’emparent de sept médailles à Mississauga

Au Trophée NHK du Japon, Tessa et Scott ont brillé en danse courte, ce qui leur a valu un record du monde. En danse libre, quelques changements subtils ont grandement contribué à l’amélioration de leur chorégraphie à l’origine d’une meilleure marque personnelle. Leur compétition s’est terminée sur une note totale record et une avance de neuf points sur Papadakis et Cizeron. La rivalité anticipée venait de s’installer.

À LIRE : L’or et deux records du monde pour Virtue et Moir au Japon

Deux semaines plus tard, les deux couples s’affrontaient de nouveau, cette fois-ci sur une glace française, lors de la Finale du Grand Prix tenue à Marseille. Tessa et Scott ont de nouveau mis la barre haut en devenant le premier couple de danse sur glace à fracasser la barre des 80 points au programme court. Ils ont également inscrit un nouveau record personnel en danse libre, à trois points de devenir le premier couple à briser la marque de 200 points au total. Difficile de croire qu’à ce stade-ci de leur carrière ils pourraient encore réussir des premières, mais c’est exactement ce qu’ils ont fait à Marseille en remportant enfin le titre important qui leur manquait.

À LIRE : De nouveaux records du monde et l’or pour Virtue et Moir

Merci beaucoup, Marseille! 🇨🇦❤️🇫🇷 #GPF2016

A post shared by Tessa Virtue (@tessavirtue17) on

La saison est loin d’être terminée. Au début de 2017, Tessa et Scott tenteront de mettre la main sur leur septième titre canadien. En mars, ils participeront aux Championnats du monde, première qualification pour PyeongChang 2018 et première chance pour le Canada de qualifier jusqu’à trois couples en danse sur glace. Il y a fort à parier qu’ils ne ménageront aucun effort pour décrocher leur troisième titre mondial en carrière.