Avec l’année qui tire à sa fin, Olympique.ca fait une rétrospective des 16 récits les plus mémorables d’Équipe Canada en 2016 avec un nouvel article dévoilé chaque jour d’ici la nouvelle année. Vous pouvez trouver tous les articles de la série ici

L’art de rompre avec la tradition.

Les patineurs de vitesse sur longue piste Ted-Jan Bloemen et Ivanie Blondin l’ont réussi à leur façon lors des Championnats du monde de distances individuelles de 2016.

Pour la première fois depuis plus de 80 ans, Bloemen a donné au Canada un podium à l’une des épreuves de patinage de vitesse les plus anciennes lors d’une compétition internationale majeure. Quant à Blondin, elle a été sacrée championne du monde dans sa spécialité, une épreuve qui n’a été tenue que deux fois jusqu’à présent.

Après avoir enregistré un record du monde au 10 000 m lors de la deuxième étape de la Coupe du monde à l’automne 2015, Bloemen a subi une lacération au niveau de son tibia gauche le forçant à annuler sa participation aux deux étapes suivantes. Il a pu oublier cette mauvaise passe lorsqu’en 2016, il a décroché sa deuxième médaille de bronze de la saison au 5000 m peu avant sa médaille d’argent historique aux Championnats du monde.

À LIRE : L’argent pour Bloemen aux Mondiaux par distances individuelles

Il s’agissait de la première médaille du Canada au 10 000 m en 20 ans d’histoire des Championnats du monde de distances individuelles.

Ted-Jan Bloemen, of Canada, competes to take the silver at the men's 10,000 metres of the World Single Distances Speed Skating Championships in Kolomna, Russia, on Thursday, Feb. 11, 2016. (AP Photo/Ivan Sekretarev)

Ted-Jan Bloemen lors de l’épreuve de 10 000 m aux Mondiaux par distances individuelles à Kelomna, en Russie. (AP Photo/Ivan Sekretarev)

Ce n’est pas la seule raison qui explique toute l’importance de cet exploit. Il y a aussi le fait que le 10 000 m est une épreuve historique tenue depuis les premiers Jeux olympiques d’hiver, à Chamonix 1924, et que la seule médaille du Canada à cette épreuve est la médaille de bronze de Frank Stack à Lake Placid 1932. On juge d’ailleurs que la médaille de Stack revêt moins d’importance, car à ces Jeux, à la suite de la décision controversée de tenir un départ groupé, comme pour les épreuves de courte piste d’aujourd’hui, au lieu d’un départ traditionnel en duel où les chronos décident des gagnants, les patineurs hollandais ainsi que le patineur le plus décoré de l’histoire, le Finlandais Clas Thunberg, ont refusé de concourir, ce qui a donné place, croit-on notamment, a une course moins relevée.

Depuis, les Européens ont dominé l’épreuve avec 20 médailles pour les Pays-Bas et 17 pour les Norvégiens. La dernière participation et meilleure performance du Canada au 10 000 m olympique depuis le bronze de Stack remonte à Turin 2006, lorsqu’Arne Dankers a terminé en neuvième place.

À LIRE : Ted-Jan Bloemen médaillé de bronze au 10 000 m en Coupe du monde

Bloemen est certainement en voie d’écrire une nouvelle page d’histoire. Il y a quelques semaines, il est monté sur le podium de la seule épreuve de 10 000 m de la Coupe du monde de 2016-2017. Il a également remporté le prix Oscar Mathiesen 2016 remis annuellement au patineur ayant connu la meilleure performance de la saison. Il devient le cinquième Canadien à recevoir le prix depuis la première remise en 1959 et le premier athlète masculin canadien depuis Jeremy Wotherspoon en 2008.

Pendant ce temps, Blondin se démarque comme l’une des concurrentes les plus constantes à l’épreuve du départ groupé, qui fera ses débuts olympiques à PyeongChang 2018.

À LIRE : La victoire d’Ivanie Blondin place le Canada dans une classe à part

Sa médaille d’or aux Championnats du monde de distances individuelles de 2016 la plaçait une marche plus haute que l’année précédente. À partir de la première étape de la Coupe du monde de 2015-2016, elle a enchaîné neuf podiums internationaux consécutifs jusqu’à ce qu’elle soit freinée lors de la quatrième étape de la Coupe du monde de la saison actuelle. En 2015-2016, elle a terminé deuxième au classement général du départ groupé de la Coupe du monde grâce à sa récolte de trois médailles d’argent et deux médailles de bronze.

À LIRE : Ivanie Blondin sacrée championne du monde au départ groupé

Pas surprenant que Patinage de vitesse Canada leur ait décerné les titres d’athlètes de l’année en patinage de vitesse sur longue piste.