Avec l’année qui tire à sa fin, Olympique.ca fait une rétrospective des 16 récits les plus mémorables d’Équipe Canada en 2016 avec un nouvel article dévoilé chaque jour d’ici la nouvelle année. Vous pouvez trouver tous les articles de la série ici

En mars dernier à Séoul, l’équipe canadienne de courte piste a culminé une autre saison fructueuse en décrochant pas moins de 10 médailles aux Championnats du monde.

Grâce à cette récolte, l’équipe canadienne, menée par Charles Hamelin et Marianne St-Gelais, est parvenue à se hisser au sommet du tableau des médailles en Corée du Sud.

Charles Hamelin (2e à partir de la gauche) et Samuel Girard (2e à partir de la droite) lors des Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste à Séoul, en Corée du Sud, le 13 mars 2016. (AP Photo/Ahn Young-joon)

Charles Hamelin (2e à partir de la gauche) et Samuel Girard (2e à partir de la droite) lors des Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste à Séoul, en Corée du Sud, le 13 mars 2016. (AP Photo/Ahn Young-joon)

Hamelin a mis la main sur un dixième titre en carrière aux Mondiaux, remportant l’or à l’épreuve 1000 m. Il a partagé le podium avec son compatriote Samuel Girard qui a pris le deuxième rang dans un doublé canadien.

« Charles a animé la course devant moi et j’ai pu bloquer deux patineurs, ce qui nous a permis de se lancer et de faire la vie dure aux autres, avait déclaré Girard dans un communiqué de Patinage de vitesse Canada. Une deuxième place derrière Charles, c’est excellent. »

« De savoir que Samuel était deuxième derrière moi, c’était vraiment ‘cool’ aussi, a ajouté Hamelin. Samuel s’améliore à chaque compétition et ce ne sera pas sa dernière médaille à des Mondiaux. Qu’on termine premier et deuxième, lui et moi, ce n’est pas un hasard, c’est mérité en raison de tout le travail qu’on a fait. »

Charles Hamelin (droite) et Samuel Girard célèbrent après avoir remporté l'or et l'argent respectivement à l'épreuve 1000 m des Mondiaux de courte piste disputés à Séoul, en Corée du Sud, le 13 mars 2016. (AP Photo/Ahn Young-joon)

Charles Hamelin (droite) et Samuel Girard célèbrent après avoir remporté l’or et l’argent respectivement à l’épreuve 1000 m des Mondiaux de courte piste disputés à Séoul, en Corée du Sud, le 13 mars 2016. (AP Photo/Ahn Young-joon)

Le triomphe d’Hamelin, combiné à une médaille de bronze remportée en finale du 3000 m, a permis au quadruple médaillé olympique de prendre le deuxième rang du classement général des Mondiaux.

En finale du relais masculin, Hamelin et Girard se sont joints à Alexander Fathoullin et au médaillé olympique Charle Cournoyer pour ajouter une médaille d’argent à la récolte canadienne.

« On a fait une super belle course et montré qu’on était capable de gagner à ce niveau-là, a noté Hamelin. Terminer deuxième, c’est comme une victoire pour nous parce que c’était une course relevée. Ça nous a permis de montrer qu’on est de retour au plus fort de la lutte, et c’est bon signe pour les prochaines saisons. »

Marianne St-Gelais célèbre sa médaille d'or remportée à l'épreuve 1500 m des Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste à Séoul, en Corée du Sud, le 12 mars 2016. (AP Photo/Ahn Young-joon)

Marianne St-Gelais célèbre sa médaille d’or remportée à l’épreuve 1500 m des Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste à Séoul, en Corée du Sud, le 12 mars 2016. (AP Photo/Ahn Young-joon)

Du côté des femmes, St-Gelais a donné le ton lors de la première journée des finales en montant sur le podium à deux occasions. La Québécoise s’est couverte d’or à l’épreuve 1500 m, devenant ainsi la première championne du monde canadienne depuis 2007 alors que Kalyna Roberge avait triomphé au 500m.

« Je voulais un titre et je l’ai eu, a souligné la triple médaillée olympique qui a terminé au deuxième rang au cumulatif des points. Ça vient prouver à quel point on a bien travaillé cette saison. »

St-Gelais, qui a terminé au second rang du classement général, s’est emparée de son deuxième honneur individuel de la journée en remportant l’argent sur 500m.

Pour sa part, Cassandra Bradette, espoir olympique pour PyeongChang 2018, a franchi une étape importante dans sa jeune carrière en remportant sa toute première médaille de Championnat du monde, le bronze sur 1000m. Bradette et St-Gelais ont ensuite conclu un week-end phénoménal pour le Canada aux côtés de leur coéquipière Audrey Phaneuf et Namasthee Harris-Gauthier alors que le quatuor canadien a raflé la médaille d’argent en finale du relais féminin.

L’équipe canadienne tentera de maintenir la cadence en vue des prochains Mondiaux qui se dérouleront l’an prochain aux Pays-Bas du 10 au 12 mars. Il s’agira de la plus importante compétition d’ici aux Jeux olympiques d’hiver de 2018.