La saison de Coupe du monde de ski de fond débute ce week-end et les fondeurs ne lutteront pas que pour une place sur le podium.

La saison 2016-2017 a déjà une saveur olympique puisque c’est dès la première étape du circuit de la Coupe du monde que les athlètes entreront dans la période de qualification pour PyeongChang 2018. Lors de chacune des courses de la FIS seront octroyés des points de qualification olympique et celles de Ruka, en Finlande, n’y font pas exception.

Le noyau masculin de l’équipe canadienne de Coupe du monde est le même que l’an dernier, à une exception près. Ivan Babikov a annoncé sa retraite en juin et est rapidement devenu l’entraîneur-chef de l’équipe nationale. Alex Harvey mènera à nouveau la charge canadienne sur le circuit, fort de ses deux médailles d’argent remportées la saison dernière, dont une à domicile à Québec.

Alex Harvey (à l'avant) a mené une course lui permettant de percer le top 10 et de prendre le sixième rang provisoire au Tour de ski du Canada, le 2 mars 2016 à Montréal (QC).THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

Alex Harvey (à l’avant) a mené une course lui permettant de percer le top 10 et de prendre le sixième rang provisoire au Tour de ski du Canada, le 2 mars 2016 à Montréal (QC).THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

L’escouade de 12 Canadiens et Canadiennes participera à deux coupes du monde en Scandinavie avant de se diriger vers le centre de l’Europe pour des arrêts à Davos et La Clusaz. Après le traditionnel Tour de Ski, les fondeurs canadiens se rendront à Lahti pour les Mondiaux de sports nordiques de la FIS. Harvey tentera de grimper sur le podium pour la quatrième fois consécutive au rendez-vous biennal, après avoir remporté l’or en sprint par équipes en 2011, le bronze au sprint en 2013 et une paire de médailles en 2015, soit l’argent au sprint et le bronze au skiathlon.

Les premières épreuves du circuit de la Coupe du monde 2016-2017 seront celles du sprint le 26 novembre ainsi que celles du 15 km masculin et 10 km féminin le 27 novembre.
twitter_frsocial-ads