Une semaine après avoir remporté la première médaille de coupe du monde de son histoire à l’épreuve de poursuite par équipes chez les hommes, soit le bronze, l’escouade de Cyclisme Canada a mis la main sur l’or à la Coupe du monde d’Apeldoorn, aux Pays-Bas, samedi soir.

En finale contre la Belgique, l’équipe formée d’Aidan Caves, d’Adam Jamieson, de Jay Lamoureux et de Bayley Simpson a été en mesure de combler le retard de près d’une seconde qu’elle accusait sur sa rivale pour tirer de l’arrière que par trois dixièmes de secondes avec 1000 m à faire à la course. Les Belges ont perdu de la vapeur dans ce dernier sprint alors que les Canadiens ont enregistré leur meilleur temps intermédiaire du duel pour le remporter avec un chrono de 4: 2,144 secondes. Les Belges ont franchi la ligne d’arrivée plus de quatre secondes plus tard pour repartir avec l’argent. L’équipe française a complété le podium en battant celle de Pologne par plus de deux secondes.

À LIRE : Les cycliste canadiens écrivent une page d’histoire

« Ça a été un mois relativement fou depuis le Championnat canadien, probablement le meilleur mois de l’histoire », s’est exclamé Aidan Caves dans un communiqué de Cyclisme Canada. « Nous avons cinq gars qui peuvent livrer la marchandise, alors nous alignons à chaque course ceux qui sont les plus frais », a poursuivi Bayley Simpson.

« Nous savions que nous étions les plus forts. Nous savions que, quand nous restons forts, nous avons constamment un dernier kilomètre plus rapide que la plupart des autres équipes, alors c’est là-dessus que nous nous sommes concentrés », a renchérit Caves.

La fin de semaine dernière à Glasgow, le quatuor canadien avait remporté son duel pour le bronze les opposant à la Suisse en un temps de 4 minutes 1,958 secondes.

Avec cette victoire, le Canada occupe maintenant la tête du classement général de la poursuite par équipes, devant la Grande-Bretagne et la France.