À moins d’un an et demi de PyeongChang 2018, la saison hivernale qui débutera sous peu est une saison charnière pour les athlètes d’Équipe Canada. C’est durant cette saison préolympique que seront disputées les places de quotas pour un grand nombre d’épreuves olympiques et que seront tenues plusieurs épreuves tests.

Dans cette première partie de l’aperçu complet de la saison 2016-2017, passons à la loupe les espoirs d’Équipe Canada qui évoluent dans les sports de patinage.

Patinage artistique

Tessa Virtue and Scott Moir perform to a medley by Prince in the short dance at the Autumn Classic

Tessa Virtue et Scott Moir présentent leur danse courte sur les airs de Prince aux Internationaux Classiques d’automnes de Patinage Canada, le 29 septembre 2016.

Qui surveiller

Le circuit du Grand Prix de l’ISU s’est entamé le week-end dernier à Skate America et s’arrêtera à Mississauga, en Ontario, pour le deuxième de six arrêts en fin de semaine alors que l’élite mondiale du patinage artistique prendra part aux Internationaux Patinage Canada.

Tous les regards seront rivés sur Tessa Virtue et Scott Moir qui, après avoir remporté les Internationaux Classiques d’automne avec le deuxième meilleur pointage de l’histoire pour leur danse courte, fouleront la glace d’un Grand Prix de l’ISU pour la première fois depuis 2013. Il sera intéressant de voir comment chemineront leurs programmes jusqu’aux Mondiaux de patinage artistique en mars prochain. C’est à l’issue de ces Championnats que sera connu le nombre d’entrées par pays pour les quatre disciplines du sport aux Jeux olympiques de 2018.

Le programme canadien de danse sur glace sera des plus reluisants cette année avec le retour des champions olympiques de 2010, mais aussi avec la présence des doubles médaillés des Mondiaux Kaitlyn Weaver et Andrew Poje qui seront de la Coupe Rostelecom en novembre et du tandem formé de Piper Gilles et Paul Poirier qui ont inscrit leur meilleure note à vie pour décrocher le bronze au Trophée Nebelhorn en septembre dernier.

Eric Radford lifts Meagan Duhamel during their free skate at the ISU Figure Skating World Championships on April 2, 2016.

Eric Radfort et Meagan Duhamel réalisent un porté lors de leur programme libre aux Mondiaux de patinage artistique le 2 avril 2016.

Toujours prêts à repousser leurs limites, les doubles champions du monde Meagan Duhamel et Eric Radford ont une fois de plus augmenté le niveau de difficulté de leurs éléments techniques pour la saison 2016-2017 en ajoutant le triple axel lancé à leur répertoire. Après avoir raté les derniers Mondiaux, Julianne Séguin et Charlie Bilodeau poursuivent leurs ascensions, deux ans après avoir grimpé sur le podium des Championnats du monde juniors. Ils ont d’ailleurs remporté les grands honneurs à Skate America avec une note totale de 197, 31 points. À leur troisième saison ensemble Lubov Iliushechkina et Dylan Moscovitch voient les résultats de leurs efforts, dont une deuxième place au Trophée Nebelhorn.

Patrick Chan during a practice session at ISU World Figure Skating Championships in Boston on March 30, 2016.

Patrick Chan lors d’une séance d’entraînement aux Championnats du monde de 2016, le 31 mars à Boston.

C’est avec une nouvelle équipe d’entraîneurs (Marina Zueva, Johnny Johns et Oleg Epstein) et une musique de programme libre composée par Eric Radford que Patrick Chan entame cette saison préolympique. Ses gros sauts – le quadruple boucle piqué et le triple axel — n’étaient pas tout à fait de la partie au Trophée Finlandia, mais le quintuple médaillé des Mondiaux a tout de même trouvé son chemin jusqu’à la deuxième marche du podium. Après avoir connu des Championnats du monde peu étincelants, l’héritier de Chan, Nam Nguyen, misera sur son nouveau lieu d’entraînement, situé à San José, pour remonter les échelons du sport.

Kaetlyn Osmond reacts after performing her short program during the Canadian Figure Skating Championships in Halifax on Friday, January 22, 2016. THE CANADIAN PRESS/Darren Calabrese

Kaetlyn Osmond après son programme court aux Championnats canadiens, le 22 janvier 2016. THE CANADIAN PRESS/Darren Calabrese

Chez les femmes, il est impossible de prédire en ce début de saison lesquelles des meilleures patineuses au pays mettront la main sur les deux billets des Mondiaux disponibles. Gabrielle Daleman a remporté le bronze au Trophé Nebelhorn avant de terminer au pied du podium à Skate America. La championne canadienne en titre Alaine Chartrand a pour sa part débuté sa saison avec une médaille d’argent, remportant la portion libre de la compétition. La troisième patineuse canadienne qu’on devra suivre de près, la double championne canadienne Kaetlyn Osmond, s’est déjà imposée cette saison en remportant le Trophée Finlandia devant les championnes du monde Mao Asada et Elizaveta Tuktamysheva.

Quoi regarder

Internationaux de Patinage Canada | du 28 au 30 octobre 2016
| Mississauga (Ontario)

  • Le deuxième de six arrêts du circuit du Grand Prix de l’ISU qui comprendra trois entrées canadiennes dans chacune des disciplines.

Finale du Grand Prix de l’ISU | 8 au 11 décembre 2016
| Marseille (France)

  • Après avoir participé à un maximum de deux étapes du Grand Prix, les tops six de chacune des disciplines s’affronteront lors de la finale.

Championnats canadiens de patinage artistique | du 16 au 22 janvier 2017
| Ottawa (Ontario)

  • Les résultats des Nationaux seront décisifs pour la sélection des membres de l’équipe canadienne qui représentera le pays aux Championnats des quatre continents et aux Mondiaux de 2017.

Championnats des quatre continents | du 14 au 19 février 2017
| Gangneung (Corée du Sud)

  • Compétition ouverte à tous les pays non européens. L’événement servira aussi d’épreuve test pour le Palais des glaces de Gangneung qui sera l’hôte des compétitions olympiques de 2018.

Championnats du monde de patinage artistique | du 29 mars au 2 avril 2017
| Helsinki (Finlande)

  • Les deux meilleurs résultats de chacun des pays dans les quatre disciplines détermineront le nombre de places attribuées à chacun des pays aux épreuves olympiques, avec un maximum de trois par pays par épreuves.

Patinage de vitesse longue piste

Ted-Jan Bloemen, of Canada, competes to take the silver at the men's 10,000 metres of the World Single Distances Speed Skating Championships in Kolomna, Russia, on Thursday, Feb. 11, 2016. (AP Photo/Ivan Sekretarev)

Ted-Jan Bloemen lors de l’épreuve du 10 000 m aux Mondiaux de distances individuelles, où il a remporté l’argent, à Kelomna (Russie), le jeudi 11 février 2016. (AP Photo/Ivan Sekretarev)

Qui surveiller

Après le succès qu’elle a connu l’an dernier, soit 26 médailles sur le circuit de la Coupe du monde dans des épreuves olympiques et quatre podiums aux Mondiaux de distances individuelles, l’escouade de longue piste a vraiment le vent dans les voiles. Même si la saison 2016-2017 n’a pas d’incidence immédiate sur le processus de qualification pour les Jeux de PyeongChang, celle-ci sera une parfaite répétition en vue du rendez-vous olympique.

L’une des vedettes canadiennes de la longue piste à garder à l’œil est sans aucun doute Ted-Jan Bloemen. Le Néerlandais de naissance connaît une ascension fulgurante depuis qu’il a quitté le programme hollandais, très saturé il va sans dire, et mis la main sur sa citoyenneté canadienne. Après avoir établi une nouvelle meilleure marque mondiale au 10 000 m, Bloemen s’est fait remettre le prix Oscar Mathisen remis au patineur s’étant le plus démarqué sur le circuit. Seuls quatre autres Canadiens avaient reçu cet honneur dans le passé. En septembre dernier, le patineur a fait tomber un autre record canadien, cette fois-ci au 5000 m.

Ivanie Blondin (centre) holds up her mass start world championship gold medal on February 14, 2016 in Kolomna, Russia.

Ivanie Blondin (au centre) célèbre sa médaille d’or au départ groupé aux Mondiaux des distances individuelles à Kolomna, en Russie, le 14 février 2016.

Le Canada peut se targuer d’avoir une championne du monde en la personne d’Ivanie Blondin. D’ailleurs, son épreuve fétiche, le départ groupé qui a fait d’elle une championne du monde la saison dernière, fera ses débuts olympiques à PyeongChang. La Canadienne a terminé deuxième au classement général du départ groupé en Coupe du monde, trouvant le podium à cinq occasions en autant de départs.

Denny Morrison est le phénix du patinage de vitesse. On dirait que plus on lui met des bâtons dans les roues, plus il gagne en puissance. Cette saison marquera son grand retour à la compétition après un tragique accident de moto survenu en mai 2015, suivi d’un AVC en avril 2016. Ce nouveau chapitre dans sa vie s’est entamé avec un record personnel au 3000 m à la fin du mois de septembre avant de satisfaire les standards de sélection pour l’équipe de Coupes du monde d’automne aux épreuves du 1000 et du 1500 m à Calgary le week-end dernier.

En l’absence de Denny Morrison la saison dernière, c’est Ben Donnelly qui faisait équipe avec Jordan Belchos et Ted-Jan Bloemen à la poursuite masculine. L’équipe a d’ailleurs grimpé sur la troisième marche du podium aux Mondiaux de 2016. À seulement 20 ans, Donnelly fut sacré étoile montante de l’année par Patinage de vitesse Canada. Aux Mondiaux juniors, Donnelly a terminé premier du classement général, s’emparant des titres aux 1000 et 5000 m, de l’argent au 1500 m et à la poursuite par équipes ainsi que du bronze au départ groupé. L’avenir s’annonce des plus prometteurs pour la recrue.

Alex Boisvert-Lacroix, of Canada, competes to take the bronze at the men's 500 metres of the World Single Distances Speed Skating Championships in Kolomna, Russia, on Sunday, Feb. 14, 2016. (AP Photo/Ivan Sekretarev)

Alex Boisvert-Lacroix en action aux Mondiaux de distances individuelles où il s’est emparé du bronze à l’épreuve du 500 m, le 14 février 2016 (AP Photo/Ivan Sekretarev).

Le Canada peut aussi espérer de grandes choses aux épreuves de sprint. L’an dernier, 16 médailles ont été remportées aux épreuves de Coupes du monde au 500 m seulement. Heather McLean s’est particulièrement démarquée en s’emparant de trois médailles de bronze sur le circuit de la Coupe du monde sur cette distance. Chez les hommes, c’est une lutte à cinq qu’on verra cette saison afin de couronner le meilleur patineur canadien sur 500 m. Alex Boisvert-Lacroix, Laurent Dubreuil, William Dutton, Alexandre St-Jean et Gilmore Junio ont tous ce qu’il faut, médailles y comprises, pour inquiéter leurs rivaux sur le circuit.

Quoi regarder

Championnats canadiens de distances individuelles | du 3 au 6 janvier 2017
| Calgary (Alberta)

  • Au terme de cette compétition seront choisis les patineurs qui représenteront le pays aux deux dernières Coupes du monde de la saison ainsi qu’aux Mondiaux de distances individuelles.

Championnats du monde des distances individuelles | du 9 au 12 février 2017
| Gangneung (Corée du Sud)

  • Cette compétition comprend les mêmes épreuves que celles qu’on retrouvera aux Jeux olympiques de 2018 et servira aussi d’épreuve test pour l’Ovale olympique de Gangneung.

Championnat du monde sprint | Les 25 et 26 février 2017
| Calgary (Alberta)

  • Ces Mondiaux récompensent les athlètes les plus constants sur 500 et 1000 m.

Championnats du monde toutes épreuves | Les 4 et 5 mars 2017
| Hamar (Norvège)

  • Ces Mondiaux récompensent les athlètes les plus constants sur toutes les distances.

Patinage de vitesse courte piste

Marianne St-Gelais of Canada celebrates after wining the women's 1500 metre final at the ISU World Short Track Speed Skating Championships in Seoul, South Korea, Saturday, March 12, 2016. (AP Photo/Ahn Young-joon)

Marianne St-Gelais célèbre sa médaille d’or à l’épreuve du 1500 m aux Mondiaux de courte piste à Séoul, en Corée du Sud, le 12 mars 2016. (AP Photo/Ahn Young-joon)

Qui surveiller

Le couple en or du Canada – Marianne St-Gelais et Charles Hamelin – mène toujours la charge en patinage de vitesse sur courte piste. Les deux ont été sacrés champions du monde à Séoul, au 1000 m pour Charles et au 1500 m pour Marianne. La Canadienne a aussi mis la main sur l’argent au 500 m, après avoir dominé cette distance sur le circuit de la Coupe du monde.

Pour sa part, Valérie Maltais est une force tranquille. La patineuse a terminé au deuxième rang du classement général au 1000 m sur le circuit de la Coupe du monde en plus de remporter l’or à la Coupe du monde de Shanghaï. La saison 2016-2017 marquera aussi le retour à la compétition de Marie-Ève Drolet après avoir donné naissance à une petite fille en janvier 2015. Les autres Canadiennes qui poursuivront leur progression sur le circuit sont Kim Boutin et Kasandra Bradette. La Britanno-Colombienne Jamie MacDonald sera la sixième membre de l’équipe, et seule représentante non québécoise, qui sera du voyage pour les Coupes du monde d’automne.

Valerie Maltais after winning a World Cup 1000m final in Shanghai, China on December 12, 2015.

Valérie Maltais après avoir remporté l’or à l’épreuve du 1000 m de la Coupe du monde de Shanghaï, le 12 décembre 2015.

Âgé de 20 ans seulement, Samuel Girard semble être le prochain grand manitou du patinage sur courte piste canadien. Il a terminé deuxième derrière Charles Hamelin à l’épreuve du 1000 m aux Mondiaux de 2016, mais avant ça il avait remporté sa première épreuve de Coupe du monde en carrière, soit celle du 500 m, à Toronto. Le médaillé de bronze de Sotchi 2014 Charle Cournoyer est revenu en force lors de la dernière saison en terminant au deuxième rang du classement général au 1000 m, fort de deux victoires en Coupe du monde. Les autres patineurs qui représenteront le pays aux Coupes du monde d’automne sont François Hamelin ainsi que les recrues William Preudhomme et Pascal Dion.

Charles Hamelin (right) and Samuel Girard celebrate going 1-2 at the World Short Track Speed Skating Championships in the 1000m on March 13, 2016 in Seoul, South Korea.

Charles Hamelin (à droite) et Samuel Girard célèbrent leur doublé à l’épreuve du 1000 m aux Mondiaux de courte piste, le 13 mars 2016 à Séoul en Corée du Sud.

Tout comme en longue piste, la saison 2016-2017 n’a pas d’incidence immédiate sur le processus de qualification olympique des patineurs de courte piste.

Quoi regarder

Coupe du monde ISU | Du 4 au 6 novembre 2016
| Calgary (Alberta)

  • Il s’agira du premier de six arrêts sur le circuit de la Coupe du monde

Coupe du monde ISU | Du 16 au 18 décembre 2016
| Gangneung (Corée du Sud)

  • La quatrième Coupe du monde de la saison servira aussi d’épreuve test pour le Palais des glaces de Gangneung

Championnats canadiens | Du 13 au 15 janvier 2017
| Montréal (Québec)

  • Au terme de cette compétition seront choisis les patineurs qui représenteront le pays aux deux dernières Coupes du monde de la saison ainsi qu’aux Mondiaux de 2017

Mondiaux sur courte piste | Du 10 au 12 mars 2017
| Rotterdam (Pays-Bas)

  • C’est lors de cette compétition que seront couronnés les champions du monde dans chacune des distances.