Participer aux Jeux olympiques est un chapitre important dans la vie d’un athlète. C’est pourquoi il est coutume pour bon nombres d’olympiens de se faire tatouer les fameux anneaux sur le corps.

La tradition s’est poursuivie chez les athlètes d’Équipe Canada qui ont fait leurs débuts olympiques aux Jeux de Rio 2016.

Voici ceux qui sont passés à l’acte à leur retour du Brésil.

Penny Oleksiak – Natation

May have cried once or twice but it's okay!!! #rings

A post shared by Penny Oleksiak (@typicalpen) on

Ce ne sont pas tous les jeunes de 16 ans qui ont la permission de leurs parents pour se faire tatouer. Il est pourtant difficile de dire non à une tenante d’un record olympique et quadruple médaillée de Rio 2016.

Taylor Ruck – Natation

tats out for harambe ?¿

A post shared by Taylor Ruck (@taylor.ruck) on

Penny Oleksiak ne sera pas la seule adolescente à arborer un tatouage olympique à l’école, sa coéquipière Taylor Ruck est elle aussi passé sous l’aiguille pour célébrer sa médaille olympique.

À LIRE: Tatouages des espoirs olympiques de Rio 2016

Pamela Ware – Plongeon

Même si elle n’en est pas à sa première visite chez le tatoueur, Pamela Ware compte maintenant les cinq anneaux à sa collection indélébile.

David Carter – Hockey sur gazon

Après avoir défendu le filet canadien à Rio 2016, David Carter s’est offert un tatouage des anneaux tels qu’on les connait.

Catherine Beauchemin-Pinard – Judo

2e new tattoos! #olympicsrings #angerink #tattoo

A post shared by Catherine B-p (@cbeaucheminpinard) on

Quand ton sport se pratique pieds nus, il n’y a pas meilleur endroit pour arborer les anneaux olympiques. La judoka Catherine Beauchemin-Pinard pourra compter sur son tatouage pour rappeler à ses adversaires tout le talent qui l’habite.

Jen Kish – Rugby

Avant même que Jen Kish ne foule le terrain de rugby de Deodoro, on lui demandait où elle apposerait sa prochaine oeuvre d’art. La capitaine de l’équipe féminine et médaillée de bronze a répondu aux attentes de belle façon.