L’olympienne Heather Bansley et sa nouvelle partenaire Brandie Wilkerson ont encore une fois trouvé le chemin de la victoire sur le sable de Polson Pier mercredi lors des finales World Tour Swatch FIVB.

Les Canadiennes ont eu le dessus sur les Italiennes Laura Giombini et Marta Menegatti en deux manches (21-14, 21-12). Le nouveau tandem du circuit FIVB s’était qualifié la veille pour les finales de Toronto en défaisant l’ancienne partenaire de Bansley, Sarah Pavan, et Melissa Humana-Paredes.

« C’était amusant. Les conditions de jeu étaient idéales et ça fait du bien d’être de retour à la maison, a dit Bansley après l’affrontement. Nous avons été en mesure de nous concentrer à nouveau après la victoire d’hier. Je suis très satisfaite du volleyball qu’on a joué aujourd’hui. »

À LIRE :  Les olympiens canadiens à Toronto pour les finales FIVB

Brandie Wilkerson effectue un bloc contre l’Italie durant les finales World Tour Swatch, le 14 septembre 2016. (Photo : Thomas Skrlj)

Brandie Wilkerson effectue un bloc contre l’Italie durant les finales World Tour Swatch, le 14 septembre 2016. (Photo : Thomas Skrlj)

Bansley et Wilkerson l’ont eu facile en première manche en s’inscrivant au tableau avec un pointage de 21-14. La deuxième manche aura connu un départ plus serré. C’est à la mi-manche que les Canadiennes ont pu créer une échappée et l’emporter 21-12.

Brandie Wilkerson (à droite) et Heather Bansley contre l’Italie durant les finales World Tour Swatch, le 14 septembre 2016. (Photo : Thomas Skrlj)

Brandie Wilkerson (à droite) et Heather Bansley contre l’Italie durant les finales World Tour Swatch, le 14 septembre 2016. (Photo : Thomas Skrlj)

Âgée de 24 ans, Brandie Wilkerson crédite sa partenaire plus expérimentée pour le succès qu’elles connaissent dans ce nouveau partenariat. « C’est elle qui est aux commandes de l’équipe et j’essaie du mieux que je peux d’élever mon jeu à son niveau. Lorsque j’y arrive, je pense que nos échanges se font naturellement. »

Bansley et Wilkerson seront en action pour un troisième jour consécutif, jeudi, pour affronter les Allemandes Chantel Laboureur et Julie Sude lors de leur deuxième match de phase de groupes.

Binstock et Schachter baissent pavillon devant les Américains

 

Josh Binstock et Sam Schachter en action contre les États-Unis durant les finales World Tour Swatch, le 14 septembre 2016. (Photo : Thomas Skrlj)

Josh Binstock et Sam Schachter en action contre les États-Unis durant les finales World Tour Swatch, le 14 septembre 2016. (Photo : Thomas Skrlj)

Les Canadiens Josh Binstock et Sam Schachter ont perdu leur match d’ouverture de la phase de groupes mercredi contre les Américains Phil Dalhausser et Nick Lucena.

Leurs voisins du Sud ont remporté le match en trois manches de 16-21, 21-16 et 15-9. Les Canadiens reprendront du service vendredi alors qu’ils affronteront les Polonais Piotr Kantor et Bartosz Losiak.

L’autre tandem masculin du Canada aux finales de Toronto, Ben Saxton et Chaim Schalk, disputera son match d’ouverture jeudi contre les Américains Tri Bourne et John Hyden.

Broder et Valjas capitulent en deux manches

Jamie Broder et Kristina Valjas contre le Brésil durant les finales World Tour Swatch, le 14 septembre 2016. (Photo : Thomas Skrlj)

Jamie Broder et Kristina Valjas contre le Brésil durant les finales World Tour Swatch, le 14 septembre 2016. (Photo : Thomas Skrlj)

Jamie Broder et Kristina Valjas ont elles aussi laissé filer leur match d’ouverture mercredi, en cédant la rencontre aux Brésiliennes et troisièmes têtes de série Talita Antunes et Larissa Franca au compte de deux manches à 0 (21-11, 21-18).

Les onzièmes favorites du tournoi affronteront les Espagnoles Elsa Baquerizo et Liliana Fernandez jeudi après-midi dans l’espoir de porter à une victoire et une défaite leur fiche du tournoi à la ronde.