Certaines performances olympiques hissent automatiquement leurs auteurs au statut de légende vivante.

Par leur talent, leur force de caractère et leur détermination, ces athlètes représentent une source d’inspiration pour les générations qui leur succèdent.

Nul besoin de chérir un ou une athlète ayant laissé sa marque dans sa propre discipline pour s’imprégner de leur motivation. Lors du parcours les ayant menés à Rio, les athlètes d’Équipe Canada ont puisé leur source de motivation auprès des pionniers du monde du sport.

Damian Warner

Damian Warner et Ashton Eaton en course au 110m à haies

Damian Warner et Ashton Eaton en course au 110m à haies

Damian Warner s’inscrit comme un des athlètes les plus dominants de la planète en décathlon. Fort d’une médaille d’argent aux plus récents Championnats du monde de l’IAAF et médaillé d’or des Jeux panaméricains de Toronto, Warner puise sa motivation chez un athlète qui a laissé sa marque dans l’histoire de la NBA, Vince Carter. Lui-même joueur de basket lorsqu’il était au secondaire, Warner s’est grandement inspiré des prouesses spectaculaires et du caractère de Carter afin de poursuivre une carrière dans le sport professionnel. Selon ses performances à Rio, l’athlète originaire de London en Ontario pourrait également devenir un modèle d’inspiration pour les jeunes prétendants.

Heather Bansley

Heather Bansley à l'entrainement aux Jeux olympiques de Rio, le 5 août 2016. (Photo par Jason Ramson)

Heather Bansley à l’entrainement aux Jeux olympiques de Rio, le 5 août 2016. (Photo par Jason Ramson)

Représentant le Canada sur la scène internationale de volleyball de plage depuis près de dix ans, Heather Bansley connaît de retentissants succès depuis qu’elle unit ses efforts à celles de Sarah Pavan. Ses qualités athlétiques et sa vision du jeu en font l’une des attaquantes les plus redoutables sur le circuit de la FIVB. Chérissant déjà la célèbre Clara Hughes, Bansley est impressionnée par le sang-froid et l’assurance de Carey Price lorsqu’il procure la médaille d’or au Canada aux Jeux de Sotchi en 2014 et en fait alors sa source de motivation. L’année suivante, Bansley et Pavan réussissent la meilleure performance de l’histoire canadienne aux Championnats du monde en prenant le cinquième rang.

À voir : Sang-Froid | Heather Bansley et Sarah Pavan

Ariane Fortin

Ariane Fortin

Ariane Fortin

Considérée comme l’une des boxeuses les plus rapides de la discipline, Ariane Fortin s’est inspirée de plusieurs pugilistes lors de sa glorieuse carrière. Double championne du monde, Fortin puise sa motivation en observant notamment Lucian Bute, Adrian Diaconnu ainsi que Jojo Dan, avec qui elle s’est d’ailleurs entraînée afin de se hisser parmi l’élite des pugilistes féminines mondiales. Disciplinée et acharnée à l’entraînement, la pugiliste en sera à sa première expérience olympique à Rio.

Lee Parkhill

Lee Parkhill et son Laser aux Jeux panaméricains de Toronto, en juillet 2015. Photo par THE CANADIAN PRESS/Nathan Denette

Lee Parkhill et son Laser aux Jeux panaméricains de Toronto, en juillet 2015. Photo par THE CANADIAN PRESS/Nathan Denette

Pour Lee Parkhill, la voile est une affaire de famille. Suivant les traces de son frère, le navigateur entrevoit les compétitions et ses performances avec philosophie. Médaillé de bronze aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015, Parkhill s’appuie sur la citation de l’un des plus grands coureurs de fond, Steve Prefontaine, qui soutenait que « ne pas aller au fond de soi, c’est un peu renier son talent ». C’est donc en pleine possession de ses moyens et en puisant au plus profond de sa détermination que le navigateur fendra les eaux de la Marina da Gloria à Rio.

À lire : Neuf navigateurs canadiens vogueront sur les eaux de Rio 2016

Katerine Savard

Katerine Savard of Canada celebrates winning gold in the Women's 100m Butterfly final at the Tollcross International Swimming Centre during the Commonwealth Games 2014 in Glasgow, Scotland, Friday July 25, 2014. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth)

Katerine Savard célébrant sa médaille d’or à l’épreuve du 100 m papillon aux Jeux du Commonwealth de 2014, à Gaslow. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth)

Reconnue pour sa ténacité et sa détermination, Katerine Savard s’élancera dans la piscine de Rio dans ce qui sera sa deuxième expérience olympique. La Québécoise, qui est sans contredit l’une des têtes d’affiche de la délégation canadienne de natation, s’inspire de la nageuse la plus prolifique de l’histoire américaine, Dara Torres. À 41 ans, Torres a décroché sa 12e médaille olympique aux Jeux de Beijing en 2008, le tout après avoir donné naissance à son premier enfant. Sur les traces de son idole, Savard démontrera toute sa force de caractère à Rio dans ce qui pourrait être le moment décisif de sa jeune carrière.

À lire : Rédemption pour Katerine Savard

En s’inspirant et en apprenant des plus grands, les athlètes canadiens parviennent à se hisser au sommet et aspirent à des grandes réalisations à Rio 2016. Parions que plusieurs d’entre eux deviendront à leur tour des modèles pour les athlètes de demain.