Le duo offensif du Canada s’est mis en valeur lors de la victoire de 2-0 face à l’Australie. Christine Sinclair et Janine Beckie pourraient bien être la paire la plus menaçante du tournoi de soccer féminin.

Beckie a ouvert la marque alors que la partie n’était vieille que de 19 secondes, abaissant du même coup le record olympique pour le but marqué le plus rapidement. Après la partie, elle était néanmoins plus enjouée par la victoire collective et le bon départ de son équipe.

À LIRE: Le Canada bat l’Australie 2-0
À VOIR: La victoire canadienne en photos

Canada's Janine Beckie celebrates scoring against Australia in the opening match of Rio 2016 on August 3, 2016 in Sao Paulo. (Photo: Rio 2016)

Janine Beckie célèbre son but face à l’Australie, dans le premier match du tournoi féminin, à Sao Paulo. (Photo: Rio 2016)

«Un record reste un record et c’est excitant, mais nous avons obtenu la victoire et c’est ce qui est important, rappelait Beckie. Nous devons nous préparer pour notre autre partie dans deux jours; ce soir, nous pouvons célébrer mais demain nous devrons nous remettre au travail.»

À LIRE: L’équipe canadienne de soccer pour Rio

Sinclair, qui participe à ses troisièmes Jeux olympiques, a provoqué ce but en volant le ballon à l’adversaire avant de le passer à Beckie.

«Je ne pense pas que nous aurions pu espérer un meilleur départ», avouait la capitaine de l’équipe.

Australia's Katrina Gorry, left, fights for the ball with Canada's Shelina Zadorsky during the 2016 Summer Olympics football match at the Arena Corinthians in Sao Paulo, Brazil, Wednesday, Aug. 3, 2016. (AP Photo/Nelson Antoine)

L’Australienne Katrina Gorry (gauche) bataille pour le ballon avec la Canadienne Shelina Zadorsky durant le match entre le Canada et l’Australie aux Jeux de Rio à l’Arena Corinthians à Sao Paulo le mercredi 3 août 2016. (AP Photo/Nelson Antoine)

À partir de ce moment, les choses se sont corsées puisque l’équipe a été forcée de jouer avec un effectif réduit après l’expulsion de la défenseure Shelina Zadorsky à la 18e minute. L’équipe a cependant réussi à tenir le coup grâce à Sinclair qui a exposé toutes ses qualités de meneuse.

«Les choses auraient facilement pu débouler pour nous ce soir, mais nous avons fait en sorte que non, disait Sinclair. Ça montre à quel point ce groupe a du caractère.»

À LIRE: Liste des athlètes qui seront à Rio

Non seulement l’équipe canadienne a empêché l’Australie de s’inscrire au pointage, les joueuses ont même réussi à se créer des occasions de marquer. En deuxième demie, le Canada a obtenu un tir de pénalité. À la surprise générale, ce n’est pas Sinclair mais Beckie qui a été choisie pour le tirer.

Referee Stephanie Frappart, left, gives Canada's Shelina Zadorsky, not seen in the photo, a red card during the 2016 Summer Olympics football match between Canada and Australia, at the Arena Corinthians in Sao Paulo, Brazil, Wednesday, Aug. 3, 2016. (AP Photo/Nelson Antoine)

L’arbitre Stephanie Frappart (gauche) sanctionne la Canadienne Shelina Zadorsky (pas dans la photo) d’un carton rouge, durant le match entre l’Australie et le Canada aux Jeux de Rio, le 3 août 2016 à l’Arena Corinthians de Sao Paulo. (AP Photo/Nelson Antoine)

La joueuse de 21 ans, qui jouait sa première partie olympique, a vu son tir être arrêté par la gardienne Lydia Williams. Beckie espère d’ailleurs qu’elle saura tirer profit de cette expérience.

«J’ai échoué. Ça arrive, concédait Beckie. Bien sûr, ça aurait été bien de marquer, mais je vais le revoir et je n’arrêterai pas de faire des tirs de pénalité pour autant.»

Sinclair a ensuite été celle qui a cloué le cercueil de l’Australie. Tard en deuxième demie, elle a utilisé sa vitesse en contre-attaque pour ensuite placer le ballon dans un but laissé désert. C’était le neuvième but de Sinclair aux Jeux olympiques et son 163e avec le maillot canadien.

«C’était un grand soulagement de voir le ballon entrer dans le filet, disait Sinclair. Même si nous n’étions que 10, nous savions qu’à 2-0 la victoire était pratiquement acquise.»